Vous êtes ici >> Accueil/Les Dossiers/Projets/Projets professionnels/CAFERUIS - Référentiel Professionnel

CAFERUIS - Référentiel Professionnel

26/03/2006 - Lu 141398 fois
Référentiel professionnel des Encadrants et Responsables d'Unité d'Intervention Sociale. La formation et le contexte de l'intervention.

Qu'est-ce que le CAFERUIS?

C'est le Certificat d'Aptitude aux Fonctions d'Encadrement et de Responsable d'Unité d'Intervention Sociale. Le décret du 25 mars 2004 (J.O. du 28 mars) et l’arrêté du 8 juin 2004 (J.O. du 1er juillet) ont créé le CAFERUIS et codifié formation et certification. Ils ont été complétés par la circulaire DGAS du 2 septembre 2004, qui a précisé les modalités d’accès au diplôme par la VAE.

Le CAFERUIS est délivré par le Ministère de l’Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale.

Les politiques sociales sont en pleine mutation et les lois récentes impliquent des changements importants tant dans la prise en charge des personnes que dans le fonctionnement et l’organisation des services ou établissements. Cette nécessaire adaptation des organisations est en particulier assumée par le cadre dans cette position d’interface entre les équipes, les moyens et l’instance dirigeante.

C'est pour répondre aux besoins de qualification des "cadres intermédiaires" dans le secteur social et médico-social qu'a été créée cette certification professionnelle, dont le principe était établi dans le schéma national des formations sociales de mai 2001, mais qui n'est effective que depuis septembre 2004.

Ces professionnels, en responsabilité d'une unité de travail assurent l'encadrement d'une équipe et des actions directement engagées auprès des usagers. Ils pilotent l'action dans le cadre des projets de service. Intermédiaires entre direction et équipes, ils sont en position d'interface dans les organisations, ce qui leur confère un rôle essentiel pour la mise en œuvre des réponses aux besoins des usagers.

La formation

La formation proposée vise à développer des capacités et des compétences spécifiques des
responsables, à partir de leur formation initiale et de leur expérience professionnelle, à concevoir des changements dans les organisations dans lesquelles ils travaillent ou envisagent de travailler. Ces changements ne peuvent prendre sens que dans le cadre d’un projet, articulant les niveaux individuel, collectif, organisationnel et institutionnel.

Conditions d'admission: Conformément à l’arrêté du 8 juin 2004, une sélection des candidats est organisée, à partir de l’étude des dossiers et d’un entretien devant un jury.Les candidats doivent justifier d’un diplôme de niveau III ou IV avec une expérience professionnelle ou de diplômes homologués ou inscrits au répertoire national des certifications professionnelles.
Selon les niveaux de diplômes et les expériences, des allègements de formation sont étudiés au plan théorique et pratique (durée de stage).

Public concerné: La formation est ouverte aux candidats remplissant les conditions référencées dans les textes officiels suivants :

  • arrêté du 8 juin 2004
  • décret n° 2004-289 du 25 mars 2004 portant création du certificat d'aptitude aux fonctions d'encadrement et de responsable d'unité d'intervention sociale
  • circulaire n° DGAS/4A/2004/412 du 2 septembre 2004 relative aux modalités de la formation préparatoire au certificat d'aptitude aux fonctions d'encadrement et de responsable d'unité d'intervention sociale et à l'organisation des épreuves de certification
  • arrêté du 28 février 2005 modifiant l'arrêté du 8 juin 2004 relatif au certificat d'aptitude aux fonctions d'encadrement et de responsable d'unité d'intervention sociale
  • arrêté du 18 mai 2005 complétant l'annexe IV de l'arrêté du 8 juin 2004 relatif au certificat d'aptitude aux fonctions d'encadrement et de responsable d'unité d'intervention sociale.
  • Les candidats qui souhaitent suivre cette formation doivent être titulaires :
    • soit d'un diplôme de travail social au moins de niveau III, c'est-à-dire les diplômes d'assistant de service social, conseiller en économie sociale et familiale (CESF), éducateur spécialisé, éducateur de jeunes enfants, ainsi que le certificat d'aptitude aux fonctions d'éducateur technique spécialisé ;
    • soit d'un diplôme homologué ou au moins de niveau II ;
    • soit d'un diplôme d'auxiliaire médical de niveau III (par exemple infirmiers ou masseurs-kinésithérapeutes) et justifier d'une expérience professionnelle de deux ans, sauf s'ils ont occupé une fonction d'encadrement dans un établissement ou service social ou médico-social ;
    • soit d'un diplôme correspondant à deux ans d'études supérieures et justifier d'une expérience professionnelle de trois ans dans les secteurs de l'action sociale ou médico-sociale ou dans une fonction d'encadrement ;
    • soit d'un diplôme de travail social de niveau IV, par exemple technicien d'intervention sociale et familiale (TISF) ou moniteur-éducateur, et justifier de quatre ans d'expérience dans un établissement ou service social ou médico-social.

Durée et contenu des études : 400 heures d'enseignement théorique et 420 heures de formation pratique sur une amplitude de 24 mois.

La formation est organisée en quatre unités de formation comptabilisant : 

  • U.F. 1 : Conception et conduite de projet : 90 heures
  • U.F. 2 : Expertise technique : 150 heures
  • U.F. 3 : Management d’équipe : 100 heures
  • U.F. 4 : Gestion administrative et budgétaire : 60 heures .

La formation pratique se déroule sous la forme d'un stage effectué auprès d'un professionnel exerçant des fonctions d'encadrement dans un établissement ou service social ou médico-social.

Validation :

  • U.F. 2 : dépôt et soutenance d’un rapport de recherche
  • U.F. 3 : épreuve « étude de situation »
  • U.F. 4 : épreuve « étude de cas »
  • U.F. 1 : dépôt et soutenance du mémoire
Allègements de formation
Les personnes titulaires d'un diplôme en travail social ou d'un diplôme d'auxiliaire médical au moins de niveau III et en situation d'emploi dans un secteur de l'action sociale ou médico-sociale bénéficient d'un allègement automatique de 70h sur l'unité de formation expertise technique et de 210h sur la durée du stage.
Des allègements de formation équivalents peuvent être accordés sur demande des intéressés lorsqu'ils sont en situation d'emploi et que leur diplôme sanctionne une formation au moins de niveau III dans le domaine de l'intervention sociale.

Cette formation de niveau II vise à développer des compétences génériques chez les cadres du secteur social :

  • animer et gérer des équipes
  • concevoir, conduire des projets de service, et les évaluer
  • fournir une expertise
  • communiquer
  • coordonner l'action

Contexte de l'intervention

Les encadrants et responsables d'unité d'intervention sociale sont des acteurs de la mise en oeuvre de l'action sociale et médico-sociale qui tend à promouvoir l'autonomie et la protection des personnes, la cohésion sociale, l'exercice de la citoyenneté, à prévenir les exclusions et à en corriger les effets.

Ils exercent leur activité notamment dans le cadre des établissements et services visés par l'article L. 312-1 du code de l'action sociale et des familles. Intermédiaires entre direction et équipes, entre plusieurs équipes, entres équipes et partenaires, ils sont un maillon essentiel de l'organisation, ils jouent donc un rôle clé au sein des établissements, des services ou des dispositifs d'intervention sociale pour
la mise en oeuvre des réponses aux besoins des usagers. Ils sont à leur niveau garants du respect des droits des usagers et se doivent de favoriser et d'impulser une réflexion éthique au sein de leur unité.

En responsabilité d'une unité de travail, ils ont pour mission principale l'encadrement d'une équipe et des actions directement engagées auprès des usagers. Ils pilotent l'action dans le cadre du projet de service dans le respect du projet de l'organisation.
Leur position d'interface leur confère une fonction spécifique de communication interne.

Dans leurs fonctions, ils disposent d'autonomie, d'initiative, et de responsabilités dont le degré varie selon leur position hiérarchique dans la structure et le niveau de délégation. Leurs fonctions et leur positionnement nécessitent qu'ils développent des compétences spécifiques relatives à l'encadrement susceptibles d'être mises en oeuvre dans l'ensemble des secteurs de l'action sociale et médico-sociale.

Envoyer à un ami 8 commentaires - Voir | Rédiger

Derniers articles en relation


| Lettre d'information | Plan du site | les Membres | les auteurs | Nous recommander |