Vous êtes ici >> Accueil/Les Dossiers/Projets/Projets éducatifs/Projet éducatif du Jardin d'Enfants Médicalisé 2005-2006

Projet éducatif du Jardin d'Enfants Médicalisé 2005-2006

22/04/2006 - Lu 33413 fois
Projet éducatif, écrit par Christine, Educatrice Spécialisée, en direction des enfants polyhandicapés (3-11 ans) du Jardin d'Enfants Médicalisé.
3 adultes encadrent le groupe en permanence ;
  • EJE
  • AMP
  • AS
1adulte vient en renfort ou lors des remplacements de congés de l’équipe d’encadrement du groupe ;
  • ES

Le groupe se compose de 8 enfants dont les âges s’échelonnent de 3 à 11 ans.

Les objectifs du groupe sont :

Le bien-être :

  • Surveillance alimentaire, respect du rythme et des besoins biologiques de l’enfant, suivi de l’élimination (selles, urines), mise au pot, change..
  • Alternance de posture et installation dans le respect des besoins orthopédiques de l’enfant.
  • Adaptation du matériel en collaboration avec les para-médicaux.

Donner un rythme à la journée, à la semaine :

  • Régularité dans les prises en charge et les propositions éducatives ; l’ensemble est formalisé par un planning individuel et un planning de groupe.
    Le rythme est sécurisant et permet à l’enfant d’anticiper.

Ex ; Mise en place d’un planning individuel (pour la semaine) en Makaton.
Cet apprentissage s’adresse en particulier aux enfants pouvant le comprendre et s’en servir.

Coordonner les différents partenaires des domaines familiaux,
sociaux, para-médicaux, médicaux.

  • Favoriser l’écoute, l’échange et le partage d’informations pour une approche éducative adaptée et dans le respect des missions de l’institut.
    • Relations avec les parents ; feuilles de suivi, cahiers de transmissions, réunions de synthèse, rencontres lors d’un projet, d’une hypothèse de travail…
    • Relations avec le service social ; transmissions et réceptions de documents, écritures de rapports CDES, transmissions orales d’informations…
    • Relations avec les para-médicaux ; Partages d’informations orales lorsque l’enfant est cherché et déposé dans le groupe. Partage de compétences et de techniques propres à servir et orienter la prise en charge éducative..
    • Relations avec le service médical ; Informations par le biais du classeur de suivi. Formations pratiques par rapport à des problématiques ( poser une tubulure d’alimentation, vérifier la saturation, niveau d’oxygène…)
      Rencontres quotidiennes, au sein du groupe, avec l’équipe soignante (IDE: Infimière Diplômée d'Etat, AS) pour transmissions.
      Rencontre avec le médecin référent du groupe pour partage d’informations ou présentation de l’enfant en cas de maladie ou démarches médicales.

La socialisation

  • Savoir être séparé de ses parents
  • Partager son espace et son temps avec l’autre, avec l’adulte.
  • Se détacher de l’adulte pour aller vers les autres enfants.
  • Communiquer avec les autres, échanger…

La mise en œuvre par étape d’évolution

1) L’éveil sensori-moteur

par le biais de la stimulation basale (somatique, vestibulaire, vibratoire).
Cette période est importante parce qu’elle se caractérise par le fait que ce qui alimente l’activité psychique de l’enfant et de nature sensorielle et motrice.

L’activité sensori-motrice se vit en deux temps ;
  • Percevoir la stimulation pour éveiller ses sens, son corps, en vue d’une activité motrice.
  • Faire siennes ses expériences (intégration) afin de pouvoir agir (motricité) sur la stimulation elle-même ou en vue d’une autre action (manipulation, déplacement..)

2) La communication ;

  • Par la mise en place d’une communication palliative telle que Makaton. Cette méthode se caractérise par son approche sous forme de langage signé et de pictogramme.
  • Par la technique de la Dynamique Naturelle de la Parole ou DNP. Cette méthode permet, au travers d’une série de mouvements (soleil des voyelles) et de massages bien précis, d’aider l’enfant à s’approprier les sons, voir de les produire lui-même.
  • Histoires, comptines, chants permettent un bain de langage, de partage émotionnel..

3) L’éveil sensoriel ;

  • Par le biais de la manipulation ; pâte à modeler, instruments de musiques, peinture, divers petits jeux lumineux, sonores…
  • Par des activités cuisine, piscine, vidéo, regarder des livres, écouter des sons variés, faire des sorties à thème…

4) L’éveil cognitif ;

  • Par la manipulation construction, expérimentation (cube, transvasement..)
  • Par l’apprentissage des notions de base (couleur, forme, dedans…)
  • Par l’accès au jeu symbolique (poupée, voiture…)

L’ensemble de toutes ces démarches éducatives et pédagogiques vise également l’autonomie de l’enfant, aussi minime soit-elle.

Autonomie affective et relationnelle ; Ne pas se sentir seul parce qu’on ne voit pas l’adulte, pouvoir se mettre en relation avec les autres enfants et communiquer avec eux….

Autonomie physique ; pouvoir se déplacer en se roulant ventre/dos jusqu’à l’endroit désiré. Se servir de ses mains pour manger seul un gâteau…

Autonomie dans la réflexion et l’analyse ; se demander d’où vient le bruit et qui produit ce bruit pour ne plus avoir peur. Décider de se mouvoir pour atteindre un jouet et l’explorer. Demander de l’aide ou manifester une envie, un besoin…

L’enfant est en chemin dans son évolution. Quel qu’en soit le stade, il a toujours le support éducatif et pédagogique qui va l’aider à grandir.
Nous l’accompagnons en cela, afin qu’à sa mesure, à son rythme, il soit en route dans sa vie.

Envoyer à un ami 4 commentaires - Voir | Rédiger
Auteur : Christine Neuwirth infos sur l'auteur | contactez l'auteur | le site de l'auteur

Derniers articles en relation


| Lettre d'information | Plan du site | les Membres | les auteurs | Nous recommander |