Vous êtes ici >> Accueil/Les Dossiers/Le métier d'EJE/Accompagnement des enfants/La fonction du jeu symbolique

La fonction du jeu symbolique

01/07/2006 - Lu 111558 fois
La fonction du jeu symbolique dans le développement du jeune enfant.
Mémoire de Licence 3, Sciences de l'Education, 2005 proposé par Violène.
  • « Le jeu, c’est le travail de l’enfant, c’est son métier, c’est sa vie »
    (Pauline Kergomard)
  • « Le jeu devrait être considéré comme l’activité la plus sérieuse des enfants. »
    (Montaigne)
  • « L’homme qui ne joue pas a perdu pour toujours l’enfant qui était en lui. »
    (Pablo Neruda)
  • « ... cette époque où l’enfant, jouant avec tant d’ardeur et de confiance, se développe dans le jeu, n’est-elle pas la plus belle manifestation de sa vie ? Elle est la manifestation vraie de ses aptitudes pour la vie. On ne doit pas regarder le jeu comme une chose frivole, mais comme une chose d’une profonde signification... Dans ces jeux, choisis spontanément par l’enfant qui s’y livre avec tant d’ardeur, son avenir se révèle aux yeux des éducateurs attentifs et intelligents... »
    (Froebel)

Introduction :

Aujourd'hui, le jeune enfant occupe une place importante dans notre société et le regard sur le monde de la petite enfance a fortement évolué. Le jeune enfant est enfin reconnu comme un individu à part entière.
Cette évolution se retrouve à tous les niveaux de notre société en général comme en particulier : au sein de la famille, des structures d’accueil, du monde médical et du domaine psychologique, dans les formations de professionnels, etc. Même si la recherche dans ce domaine et à tous les niveaux reste ouverte et qu’il y a encore du travail pour faire évoluer certaines pratiques et certaines visions, du chemin a été parcouru.
L’intérêt pour l’étude du développement de l’enfant est grandissant. En tant qu’éducatrice de jeunes enfants, je m’y intéresse fortement car il n’est pas envisageable d’accompagner l’enfant sans avoir des connaissances sur celui-ci.

Tant d’enfants sont accueillis dans des institutions comme la crèche. Tant d’enfants de touts âges et de toutes catégories sociales sont accompagnés quotidiennement dans leur développement au sein de ces lieux de prise en charge quotidienne, chacun méritant d’être traité comme un être à part, chacun ayant droit au respect, aux soins et à l’éducation. Il semble alors essentiel de s’intéresser au développement de l’enfant sur tous les plans pour contribuer à sa meilleure prise en charge possible et de faire circuler les connaissances dans les milieux professionnels, dans ceux de la recherche, voir même aussi au niveau des instances décisionnaires.

Je vais m’intéresser, ici, plus particulièrement au jeu symbolique chez le jeune enfant de 18 mois à 2 ans et demi. Avec l’acquisition de la permanence de l’objet, l’enfant a compris qu’il existe en tant qu’individu différent des autres (individualisation/socialisation). Comment l’enfant va-t-il assimiler à partir de là le monde qui l’entoure ? Quels apports les jeux symboliques permettent-ils dans cette assimilation ? Quels enjeux ont-ils dans la construction de sa personnalité ?

Afin de répondre au mieux à ces questions, je vais m’attacher à présenter la notion de petite enfance, à définir ce qu’est un jeune enfant afin de comprendre l’intérêt des jeux symboliques pour son développement, la construction de sa personnalité. Pour y parvenir, il me faudra aussi définir ce qu’est le jeu et plus précisément le jeu symbolique. Je vais, pour cela, m’appuyer entre autre sur les théories de Piaget, Wallon ainsi que sur celles de quelques psychanalystes.

Envoyer à un ami 11 commentaires - Voir | Rédiger
Auteur : Violène Dorison infos sur l'auteur | contactez l'auteur | le site de l'auteur

Derniers articles en relation


| Lettre d'information | Plan du site | les Membres | les auteurs | Nous recommander |