Vous êtes ici >> Accueil/Les Dossiers/Projets/Projets éducatifs/Projets Educatif et Pédagogique 2006-2007

Projets Educatif et Pédagogique 2006-2007

08/02/2007 - Lu 46770 fois
Projets Educatif et Pédagogique 2006-2007: A la Rencontre de l'Autre ...
Objectifs, moyens, partenaires

A la Rencontre de l’Autre…

« Chacun de nous fait exister le monde depuis la place où il se trouve » .M.O NEMOZ-RIGAUD, psychologue, Pôle éveil et médiations culturelles au CG 65

Intrinsèquement lié au Projet d’Etablissement, le projet de vie du multi-accueil s’articule cette année autour de « La rencontre avec l’Autre »

Objectifs :

  • Favoriser la connaissance de soi des enfants : limites, repères, capacités, compétences
  • Favoriser leur épanouissement : estime de soi, confiance en soi, curiosité d’autrui et de la culture
  • Favoriser l’estime de soi des parents : accompagnement et soutien à la parentalité
  • Favoriser la reconnaissance de chaque membre de l’équipe

Moyens :

L’écoute des enfants, des parents et des membres de l’équipe :

« L’écoute est essentiellement une disponibilité, un accueil, une réceptivité, une volonté de se tendre affectivement vers l’autre et de la comprendre […] mais l’écoute est en même temps une mise à distance, mise à certaine distance. Il ne peut davantage y avoir écoute et espace intérieur dans l’indifférenciation et une fusion que dans une irréductible séparation ». Roger DUFRESNE

A la rencontre de l’autre… une nouvelle aventure :

  • Une nouvelle équipe
  • Une nouvelle structure d’accueil petite enfance
  • Un projet d’établissement actualisé
  • Un projet éducatif et pédagogique annuel

Les projets de l’année 2006-2007 :

A la rencontre de l’Autre… Eveil culturel et artistique

  • Bibliothèque (1 fois/mois)
  • Spectacle
  • Sorties culturelles
  • Projet piscine

A la rencontre de l’Autre… Passerelles vers l’ailleurs 

  • Projet intergénération
  • Projet avec l'école
  • Ateliers décloisonnés (à partir de Janvier, 1 fois /semaine, entre la section des grands et des moyens et entre la section des moyens et des bébés)

A la rencontre de l’Autre… Passerelles vers autrui

  • Réunions par section (1 fois/mois) et réunion avec l’équipe au complet (1 fois /mois), les vendredis de 13 :00 à 14 :00
  • Discussions parents/professionnels (1fois/2 mois, les Mardis à 20 :00)
  • Accueil des stagiaires de tout horizon
  • Accueil d’une petite fille porteuse de handicap (section des bébés)
  • Accueil des parents et des enfants

Accueil des enfants et des parents, au quotidien

« La relation éducative en est directement imprégnée : elle constitue un temps et un espace où une personne requise pour ses compétences accompagne une autre personne (enfant ou adulte) à passer du vivre à l’exister. Il s’agit de l’aider à s’accepter telle qu’elle est pour advenir à ce qu’elle veut devenir, de lui apprendre à faire ses propres choix au regard de ses capacités et à se transformer en actrice de sa propre vie, de favoriser l’appropriation de soi par soi ». Philippe GABERAN, docteur en Sciences de l’Education, formateur et chercheur en travail social, auteur de La relation Educative - Un outil professionnel pour un projet humaniste – Editions Eres, 2003.

Lors de la période d’adaptation, les parents et l’enfant seront accueillis par un référent, avec qui les premiers liens se tisseront. Ces premiers moments d’échange privilégiés seront une base solide pour la relation de confiance qui s’instaurera, par la suite avec les autes membres de l’équipe.

Lors de l’accueil du matin, une présence bienveillante rassure toujours un parent et son enfant. En instaurant un rituel (un dernier coucou par la fen^tre, par exemple) sécurisera l’enfant qui sera ainsi acteur de la séparation.

Lors de l’accueil du soir, raconter une anecdote aux parents leur permet de se représenter la journée de leur enfant à la SPE. Ce peut-être le point de départ d’une discussion parents/professionnels, autour d’un événement de la journée, d’une problématique rencontrée en ce moment par l’enfant… C’est ainsi l’occasion d’échanger, de s’intéresser à comment ça se passe à la maison, comment réagissent les parents, sans pour autant être intrusif, ni jugeant car nous sommes tous porteurs d’une histoire personnelle.
Néanmoins, notre rôle est d’accompagner les parents là où ils en sont, avec ce qu’ils nous donnent à voir d’eux-m^mes, le temps de la rencontre au sein de la SPE, tout en se référent au projet.

Veillons à l’alternance temps forts (accueils, repas, siestes, changes), temps calmes (ritualisés avant les temps forts et coin détente avec doudou) et temps des ateliers et du jeu libre. Pour le respect des besoins de l’enfant et pour qu’il appréhende, en douceur l’espace et le temps.

Lors des repas :
La collation du matin aux alentours de 8 :30, avec un membre de l’équipe, dans le « réfectoire » des moyens. Ainsi, les enfants arrivés les premiers se retrouvent en petit groupe le temps d’un moment privilégié, avec un adulte, autour de la légère collation. Pendant ce temps, l’autre membre de l’équipe, disponible, accueille les parents,ts et les enfants dans la salle de vie de la sections. L’aménagement de l’espace est tel que les enfants peuvent jouer librement.

Le repas du midi aux alentours de 11 :00. 2 tables, 1 référent par table, qui reste le plus souvent assis avec les enfants, pour amener une atmosphère sereine. Car le temps du repas se veut être conviviale et c’est un moment d’échange entre les enfants et les adultes. Il n’est pas opportun de mélanger les protéines à la purée pour les « moyens », afin d’aiguiser leur sens du goût, sauf si l’enfant préfère.
Au fil des mois, afin de susciter le goût de l’autonomie, les enfants pourront se servir seuls, enlever leurs serviettes et les déposer dans le bac de linge sale. < /p>

Lors des changes : moment privilégié avec l’adulte, le change est aussi un moment intime où l’adulte investit la relation, en étant à l’écoute de l’enfant et dans la communication avec l’enfant.

Lors de la sieste : Afin de veiller au bon sommeil de chacun des enfants, un adulte, à tour de rôle, reste dans le dortoir. Certains enfants ont besoin, l’espace d’un temps, de la présence d’un adulte pour les rassurer, à nous de les accompagner lors de ce moment de transition, qu’est l’endormissement.

Lors des ateliers : Les temps d’ateliers sont des moments propices pour la vie en petit groupe, de travailler sur les habiletés sociales avec les enfants (respect d’autrui, du matériel d’autrui, partage, attente…), tout en offrant aux enfants des moyens d’expression autre que la parole (dessin, peinture, éveil corporel et psychomotricité, éveil sonore et musical…). Dans l’idéal, réfléchir à ce qu’on va mettre en place, pour aménager l’espace avant de proposer l’atelier aux enfants. Sans pour autant tomber dans l’activisme et le faire pour faire. Le sens fondamental de ces ateliers est de créer un espace de créativité, où chaque enfant va pouvoir se rassurer sur ses compétences et découvrir des facettes de lui-même, que nous valoriserons.

Lors des jeux libres : Ces temps sont particulièrement constructifs pour les enfants, qui rejouent le quotidien, qui se l’approprie et qui prenne conscience de ce qui les différencie des adultes. L’espace de ce temps de jeux leur donne l’illusion de faire comme les grandes personne et ainsi c’est un moyen d’aiguiser leurs choix, tout en respectant la vie du groupe. Par le biais des jeux libres choisis par les enfants, des jeux de coopération peuvent être organisés. Ce qui permet de résoudre des conflits, de transmettre aux enfants que les autres sont présents aussi pour amener leur contribution à une construction commune (train, briques géantes, jouer à la cuisine, lego …)

Les rituels : Fondamentalement rassurants, les rituels permettent à l’enfant de saisir l’espace-temps et d’anticiper les divers moments de la journée.
Temps d’échange le matin avant de proposer les ateliers
Temps des comptines et chansons (par exemple), lavage des mains avant le repas
Temps calme d’histoire, de chansons (par exemple) avant le goûter

En fin d’après-midi, lorsque le groupe d’enfants est restreint et que les professionnels sont plus disponibles, casser le temps du jeu libre en mettant en place un atelier est le bienvenu. Un atelier sans règles contraignantes, un atelier que les enfants pourront terminer assez rapidement, le temps que leur parent s’installe, discute avec l’accueillant, tout en observant son enfant (pâte à modeler, dessin, loto, conte…)

La fête des parents : prenant en considération les mutations sociales et familiales, nous avons choisi une date entre la fête des mères et la fête des pères, pour que chaque enfant se sente impliqué et respecté dans son individualité, son histoire familiale

Le livret d’accueil personnalisé des enfants : Conserver une trace du passage à la SPE, nous emble être opportun. Au cœur de ce livret, chaque enfant retrouvera des photos du groupe de pairs, de l’équipe et de lui, des anecdotes personnelles, un récit de ce qu’il aura vécu tant au sein de la SPE qu’à l’extérieur.

Calendrier annuel

1er trimestre :

Sorties culturelles 

2ème trimestre et 3ème trimestre:

  • Projet ARTAM
  • Ateliers décloisonnés entre les sections des "Grands" et des "Moyens"
  • Projet passerelle avec l’école
  • Projet passerelles avec une autre structure petite enfance de la commune
  • Spectacles 

Tout au long de l’année :

  • Projet piscine porté (1 fois/15 jours)
  • Relais médiathèque (éveil par le livre) porté par Karine
  • Discussion parents/professionnels (1 fois/2 mois)
  • Projet intergénération porté par Maïté
  • Conseil de structure
  • Service social
  • Suivi médical
  • Gestion du stock porté
  • Balades en poussettes et à pieds
  • Bibliothèque (2 fois/mois)

Partenaires

  • Service des sports
  • DDAC (centre culturel, bibliothèque)
  • Education Nationale
  • Structures petite enfance 
  • Centre de Rééducation Pédiatrique

Conclusion

En favorisant l’estime de soi des tout-petits, nous les amenons à acquérir plus d’assurance, à se réjouir du vivre ensemble, de la rencontre avec l’Autre. C’est là une des fonctions de la prévention, à laquelle nous oeuvrons ensemble, dans un partenariat avec les parents ; prévention en matière d’adaptation à la vie sociale et d’apprentissage scolaire, en particulier.
Favoriser l’estime de soi et la reconnaissance d’Autrui, c’est le moyen que l’on a choisi pour faire émerger chez l’enfant le désir de devenir un Homme libre et tolérant et un citoyen responsable.
« C’est l’art qui peut structurer les personnalités des jeunes citoyens, dans le sens d’ouverture d’esprit, du respect de l’Autre, du désir de paix. C’est bien la Culture qui permet à chacun de se ressourcer dans le passé et de participer à la création du futur ; » Yeduhi MENUHIN ambassadeur UNESCO (1992-1999)

Projet d’éveil culturel et artistique, fédérateur de toute l’équipe de la SPE : ARTAM 2007 (de janvier à mai 2007, le thème a été défini en fonction d’un sondage que j’ai proposé à tous les membres de cette nouvelle équipe : )

Envoyer à un ami 4 commentaires - Voir | Rédiger

| Lettre d'information | Plan du site | les Membres | les auteurs | Nous recommander |