Vous êtes ici >> Accueil/Les Dossiers/Projets/Projets éducatifs/Projet pédagogique de la creche du centre maternel

Projet pédagogique de la creche du centre maternel

28/03/2010 - Lu 30923 fois
Objectif majeur: concevoir un environnement bienveillant et empathique, c'est-à-dire de rechercher le bien-être du bébé, de son parent et des professionnels de l'équipe pluridisciplinaire.

Introduction

La crèche se situe dans les locaux du centre maternel. Elle peut accueillir jusqu’à 30 enfants, exclusivement ceux des résidentes, âgés de 10 semaines à 18 mois. Une prolongation est possible sous la forme de « crèche externe » jusqu’aux 19 mois, sans aller toutefois au-delà. Les enfants actuellement accueillies sont originaires d’Afrique Noire essentiellement.
L’équipe des professionnels de la crèche est composée d’une responsable de crèche infirmière-puéricultrice, d’une éducatrice de jeunes enfants, de 10 auxiliaires de puériculture, d’une cuisinière et d’une intendante.
Les enfants sont répartis en 3 sections : 2 sections de « tout-petits » (2 mois et demi à 1 an environ) et une section de « moyens » (environ 1 an à 18/19 mois).

Le projet pédagogique de la crèche s’oriente vers la réalisation d’un objectif qui nous tient particulièrement à cœur : concevoir un environnement bienveillant et empathique, c’est-à-dire de rechercher le bien-être du bébé, de son parent et des professionnels, au regard :

  • de pratiques professionnelles harmonisées, en adéquation avec les besoins de l’enfant et respectueux de sa personne.
  • d’un environnement physique avec des locaux, du matériel et des produits adaptés et sécures
  • d’un climat relationnel serein, respectueux de l’Autre, propice à la réflexion et à l’échange entre professionnels.

Ainsi, au travers des différents aspects de l’accompagnement de l’enfant et de sa mère au cours de leur présence dans notre établissement, nous avons mis en avant des attitudes et comportements qui nous semblent essentiels de la part des professionnels :

  • l’individualisation et la personnalisation des soins
  • l’accompagnement et l’accueil de l’enfant et de sa mère de manière soutenante et/ou contenante et/ou enveloppante.
  • la capacité à ressentir les émotions de l’Autre pour des interventions adaptées, objectives et sans jugement de valeur.

Les spécificités de l’accueil en crèche de centre maternel

L’accueil de la Mère et de son Enfant

L’accueil en centre maternel génère des contraintes pour les mères et leur(s) enfant(s) du fait de la spécificité du lieu, auxquelles se rajoutent celles de la vie en collectivité. La localisation de la crèche au sein de leur lieu de vie les oblige à faire la distinction entre ces deux lieux socialement différents.

Le centre maternel accueille des mères de plus en plus jeunes, en grande précarité et seules avec leur(s) enfant(s). Dans un lieu d’accueil de mères isolées, la place du père de l’enfant ne va pas de soi. Cependant, qu’il ait reconnu ou non son enfant, il a la possibilité de l’amener ou de venir le chercher en crèche. C’est à la mère, qui cherche un refuge dans un tel établissement, qu’appartient le choix de lui permettre de voir ou non son enfant. Le père n’a pas une place spécifique au sein du centre maternel, mais celui qui souhaite s’investir auprès de son enfant est encouragé dans ce sens.

Le travail en équipe pluridisciplinaire

Notre priorité étant d’agir ou de non-agir dans l’intérêt de l’enfant, de nombreuses réunions de réflexion sont mises en place au sein de l’équipe de crèche pour nous y aider :
synthèses de l’enfant, accompagnées par deux psychologues psychanalystes.
réunions « autour des pratiques », accompagnées par une psychologue psychanalyste.
réunions de travail consacrées à la réflexion de l’équipe de crèche de manière plus générale (pédagogie, fonctionnement, etc).

Le contexte institutionnel nécessite également une collaboration entre l’équipe de crèche et l’équipe socio-éducative afin d’assurer la continuité de la prise en charge de la mère et de son enfant :
éducateurs spécialisés et assistants sociaux sont régulièrement en lien avec les référentes des enfants, l’éducatrice de jeunes enfants et la puéricultrice.
les synthèses concernant la mère et son enfant, accompagnées par deux psychologues psychanalystes réunissent des professionnels des deux équipes.
des réunions de travail et de réflexion sont régulièrement mises en place entre les deux équipes.

La prise en charge de l’enfant De la période post-natale à la sortie de crèche

L’enfant en période post-natale :

Le suivi et l’accompagnement de la mère et de son enfant est fait par la puéricultrice avant l’entrée en crèche.
Tout comme en période pré-natale, la puéricultrice reste disponible après la naissance du bébé. Selon les besoins de la mère ou ceux perçus par la puéricultrice, des rencontres ont lieu pendant cette période. Ces temps informels permettent à la puéricultrice de répondre aux questions qui préoccupent la mère au sujet de son enfant. La puéricultrice prodigue des conseils ou les accompagne dans les soins à apporter à leur bébé : préparation de biberons, toilette et habillage du bébé, etc. en soutenant leur capacité à « être maman »

La « pesée » hebdomadaire est accompagnée par l’auxiliaire de puériculture référente de l’enfant.
A l’arrivée de la mère et de son enfant dans l’institution, une auxiliaire de puériculture leur est présentée comme la référente de l’enfant. En période post-natale, un temps de pesée hebdomadaire permet les premiers contacts avec la référente et la future section de l’enfant. Ce temps, régulier, est avant tout un moment d’échange durant lequel la maman et son bébé se familiarisent avec l’environnement de la crèche.

La « pause-maman »

Les premiers mois, la mère a la possibilité de confier son enfant sous un mode appelé  « Pause Maman ». L’enfant est confié ponctuellement, sur un temps court, à la Puéricultrice ou à l’Educatrice de Jeunes Enfants. Ce moment peut permettre à la maman d’assurer certaines démarches, ou simplement de prendre un peu de temps pour elle. Il permet aussi à la mère et à son enfant d’avoir une première expérience de la séparation sans présenter les contraintes de la collectivité. La « pause-maman » introduit du tiers dans la relation mère-enfant, le père n’étant pas ou peu présent.

Envoyer à un ami 1 commentaire - Voir | Rédiger
Auteur : Myriam G. infos sur l'auteur | contactez l'auteur | le site de l'auteur

| Lettre d'information | Plan du site | les Membres | les auteurs | Nous recommander |