Vous êtes ici >> Accueil/Les Dossiers/Le métier d'EJE/Soutien à la parentalité - Outils

Soutien à la parentalité - Outils

29/10/2006 - Lu 20169 fois
Accompagner les parents dans l'exercice de leurs fonctions parentales c'est essentiellement semer des permissions, des protections, des signes de reconnaissance.

Comment alors accompagner les parents ?

Etablir une relation de confiance

  • Tout d’abord s’apprivoiser, puis créer du lien, en établissant une relation de confiance
  • Ne pas se substituer à eux (suppléance et non substitution)

Outils

  • Utiliser le questionnement
  • En tant que professionnel, nous n’avons pas accès à ce qui va motiver un parent à modifier son comportement.
  • Par contre, on peut modéliser quelque chose avec l’enfant, devant le parent, en parlant à l’enfant. Car on ne peut pas travailler sur un besoin dont les parents ne sont pas conscients.
  • Prendre conscience que ce qui nous apparaît comme un problème est une solution trouvée pour le parent pour cacher un autre problème.
  • Prendre conscience, qu’il existe des zones aveugles chez quiconque (ils ne voient pas le « problème », que nous voyons, car nous sommes objectifs à la situation/ ils le voient mais en méconnaissent le sens), c’est rendre possible le cheminement du parent vers la découverte de son besoin, car à ce moment là, il sera prêt à se questionner.
  • Le tableau des Méconnaissances, est un outil diagnostic utile dans la résolution de problèmes, pour repérer les obstacles à la résolution. (Outil encore un peu complexe)
  • Néanmoins, sous prétexte que nous avons évalué une ou plusieurs difficultés chez les parents, sommes –nous en droit de leur donner des pistes ? Car le risque est que cette démarche ne fonctionne pas. Nous ne sommes pas tout-puissant et ressentir cette impuissance c’est aussi ce qui nous rend humain et proche d’autrui.
  • Semer des permissions, pour offrir des ressources (« Vous avez le droit de lui dire Non, d’être en colère, de vous sentir dépassé, de vouloir mettre en valeur la femme que vous êtes… »)
  • Semer les protections qui vont avec les permissions. (« Les limites sont sécurisantes et faire preuve d’autorité aide votre enfant à grandir et à s’estimer, expliquer pourquoi et s’excuser si les mots ont dépassés votre pensée, tout en trouvant un juste équilibre entre ces 2 statuts de mère et de femme… »), afin que les parents puissent construire et s’approprier un savoir-faire et un savoir-être qui leur soit propre.
  • Semer des signes de reconnaissance, sur les actes que posent les parents, à partir d’observations, de discussions, et non sur ce qu’est le parent.
  • Surtout ne pas viser que les parents s’approprient nos paroles. Car le risque est de se retrouver dans une situation : victime/sauveur, où l’un des 2 protagonistes devienne le persécuteur. (triangle dramatique de Karpmann). Si notre interlocuteur répond souvent par « oui, mais… », aux propositions que nous lui faisons, c’est que nous sommes alors dans ce triangle dramatique, duquel, on ne sort, qu’en prenant de la distance, en adoptant un autre positionnement, en passant le relais.
  • Et si notre rôle n’était que d’être là, sans « projet » pour les parents, à leur place, sans idée sur ce qu’ils devraient faire, sur ce qui serait bon pour eux et leurs enfants ? Car ce serait se mettre à leur place, prendre leur place…
  • Et si notre tâche était de mettre des garde-fous (protections et permissions), de suivre leurs pas titubants, les bras tendus pour qu’ils ne se fassent pas mal en tombant, mais pas de les empêcher de tomber.
  • Penser que quelqu’un n’est pas capable d’entendre ce qu’on a dire est dévalorisant pour lui.
  • Prendre conscience, de notre côté, que  Le personnel et le professionnel sont intimement liés :
    • Le personnel colore le côté professionnel et en donne le style.
    • Le personnel est affecté par ce que l’on rencontre, en lien avec l’exercice de notre travail.
    • La supervision, l’analyse de pratique, les réunions deviennent alors un moyen de faire la part des choses.

Différentes formes possibles de soutien à la parentalité:

Au niveau individuel :

  • 1 er accueil lors de l’inscription
  • La période d’adaptation
  • Accueil du matin et retrouvailles du soir du soir
  • Un RDV, à l’initiative du parent ou de l’équipe
  • Relations individuelles au sein d’une situation collective

Au niveau collectif :

  • Réunions autour d’un thème sous la forme d’échanges
  • Réunion d’information avec un intervenant extérieur ou un membre de l’équipe (point d’appui des échanges interpersonnels entre parents/professionnels et parents/parents)
  • Sorties collectives
  • Café-parentalité, rencontres parents/professionnels
  • Participation active lors de différentes manifestations au sein structure d’accueil (investissement personnel)
  • Rencontres autour de festivités (Noël, Carnaval…)
  • Rencontres autour de l’éveil culturel et artistique (ARTAM, sélection mensuelle d’albums…)

| Lettre d'information | Plan du site | les Membres | les auteurs | Nous recommander |