Les forums Passerelles EJE

Travailleurs sociaux, éducateurs de jeunes enfants, étudiants... Cet espace d'échanges et de paroles vous est consacré.

Vous n'êtes pas identifié.

Annonce

Bonjour

La politesse est une monnaie destinée à enrichir non point celui qui la reçoit, mais celui qui la dépense. [Proverbe persan]

#1 lundi 25 septembre 2006 15:11

iris
******
Date d'inscription: dimanche 26 février 2006
Messages: 54

EJE dans la section des BÉBÉS...

Bonjour,

Depuis quelques semaines, je suis EJE dans une toute nouvelle structure. Il s'agit d'une crèche, qui bientôt recevra 60 enfants de 3 mois à 3 ans et demi.
Bref, l'équipe est nouvelle, les locaux sont neufs et accueillants. Et la motivation, la réflexion sont au programme !
Actuellement, seulement quelques enfants sont présents. Jour après jour, l'effectif croisse...
Nous serons à terme 18 employés. Nous avons la chance d'être 4 EJE sur la structure: une adjointe et une "EJE référente" pour chaque section d'âge.
Je travaille auprès des bébés. Les enfants ont de 3 mois à 1 an, environ. Pour l'instant, il ne sont que 6. Mais la semaine prochaine, peut-être 10, puis 17... et ainsi de suite... jusqu'à 20.

Nous avons élaboré des outils de travail écrit:
- 1) Fiche "Faire Connaissance", que nous remplissons à l'insue à l'issue (wink M120) d'un premier long échange avec le/les parent(s).
- 2)  Et aussi des feuilles d'observation journalière, une par enfant.  Chaque professionnel note les éléments importants de la journée... pratiques, relationnels... C'est un outil de transmission parents/équipe, et un référentiel historique pour nous. D'ailleurs à ce titre grand questionnement d'équipe: doit-on inscrite les heures d'endormissement/de réveil des enfants ? Doit-on inscrite le nombre de changes...? Les auxi et les EJE ont eu du mal à trouver un terrain d'entente...
- 3) Un cahier de transmission au quotidien, pour l'équipe, dans chacune des sections.

A petits et grands pas, nous avançons. La crèche est ouverte depuis une semaine !

Chaque enfant à une référente ("personne privilégiée" qui fait relais). Celle-ci est donc très présente lors des temps forts (repas, endormissement, réveil, changes...)
Mon rôle est de faire du lien dans le groupe, de connaître chaque enfant, d'observer, d'être particulièrement disponible auprès des parents, de favoriser les tête-à-tête adulte/enfant...  Et aussi, lors des jours d'absence de mes collègues (nous avons un plein temps sur 4 jours), de prendre le relais quant à leur groupe d'enfants, desquels elles sont référentes.
Avec le temps, ma fonction se précisera bien sûr. Ce ne sont là que les grandes lignes.

C'est tout neuf pour moi et très motivant ! Car j'ai surtout travaillé auprès d'enfants de 18 mois à 5 ans.

Actuellement, c'est le temps des adaptations. Prise de repères, découvertes, présentations, apprivoisements... Dans la mesure de leur possibilité, les parents sont donc très présents. Et nous les accompagnons; eux et leur bébé, par la parole, l'échange... Nous veillons à ce que ce processus soit le plus serein et en douceur possible. Si c'est possible, les parents donne le 1er repas, le 1er change à leur enfant; en présence de la référente.
Cependant, certains enfants n'ont pas pu bénéficier d'un véritable temps d'adaptation (réalité de terrain, de la vie professionnelle des parents !) et j'avoue être assez démunie face aux longs pleurs d'un bébé... Quant à leur âge, séparation ne rime pas encore avec retrouvailles ! J'ai eu l'impression que la parole, les gestes, la ré-assurance sont "vains" (dans l'immédiat, et même au cours des premiers jours) quant l'enfant est en grande détresse. Seul le temps...

Je fais alors appel aux EJE.... pour qui travailler auprès des bébés est SOURCE DE RÉFLEXIONS. Merci d'avance pour toutes vos pistes de questionnements et vos témoignages.....!
Bref, ÉCHANGEONS !
A bientôt, j'espère.
Iris.

Dernière modification par iris (dimanche 01 octobre 2006 11:03)

Hors ligne

#2 lundi 25 septembre 2006 19:05

Frédé
*******
Lieu: Nice
Date d'inscription: dimanche 06 août 2006
Messages: 66

Re: EJE dans la section des BÉBÉS...

IRIS a écrit :
Je fais alors appel aux EJE.... pour qui travailler auprès des bébés est SOURCE DE RÉFLEXIONS. Merci d'avance pour toutes vos pistes de questionnements et vos témoignages.....!
Bref, ÉCHANGEONS !

bonjour Iris
J'ai la responsabilité des 2 services de bébé de la crèche (entre autre, je suis aussi responsable du service halte jeux : 8 enfants par demi journées)
donc le travail auprès des bébé est aussi pour moi SOURCE DE RÉFLEXIONS
les enfants sont 20 pour 4 ap "réferentes" et une ap "biberoniere + 2 agent d'entretien;
Nous travaillons l'adaptation comme préparation à l'entrée dans le lieu d'accueil pour venir y creer un nouveau lien. nouveau lien du bébé avec une ap qui s'occupe de recevoir la famille et l'enfant de maniére individualisé et dans un lieu à part, pas au milieu des autres qui peuvent pleurer
Ensuite le boulot de cette ap consiste à ouvrir le bébé aux autres (adulte et enfant) dans la douceur à son rythme et à accompagner les premiers repas, sieste, changes...
en pratique ce n'est pas évident certaines ap ont peur que le bébé s'attache trop à elle, ainsi que la famille
moi je pense plutôt que l'enfant a besoin de s'attacher pour mieux se détacher. Et vous ?
Pour se qui est de calmer de longs pleurs de bébé c'est très difficile
souvent ce n'est que la période des adaptations ou l'on est confrontés à cela car le bébé ne nous connait pas assez bien pour être rassuré dans les bras. Il ne faut pas hésiter je crois à les mettre au calme dans un transat ou calé dans les coussins et le laisser se calmer avec sucette et doudou. Pas facile non plus ! Mais j'ai vu certains "nouveaux" préférer le transat aux bras. Mais il ne faut pas les mettre hors de portée de nos regards.
Aprés le mieux est d'essayer d'éviter les pleurs !!! En ce moment les bébés pleurent si un adulte se léve pour aller vers la porte, si quelqu'un rentre, si il est posé sur le tapis sans que l'adulte s'assoit avec lui... Je voudrais faire travailler l'équipe à l'aménagement pour éviter cela et l'idée de la continuité dans les soins au lieu du travail à la chaîne.
Voilà pour mon témoignage
Nos outils ressemblent à ceux que tu décris Iris. Bon courage pour ce début de crèche !
Frédé


"L'enfant ne joue pas pour apprendre mais apprend par "ce" qu'il joue"
Jean Epstein

Hors ligne

#3 lundi 25 septembre 2006 22:36

freia
Modératrice
Lieu: Colomiers
Date d'inscription: vendredi 27 janvier 2006
Messages: 3302
Site web

Re: EJE dans la section des BÉBÉS...

Bonsoir Iris, happy
Quel plaisir de te retrouver sur le forum!!!

En ce qui concerne ces Bébés et ces Parents qui n'ont pas eu le temps de s'adapter ensemble à de nouveaux locaux, de nouvelles personnes, peut-être lors des accueils du soir, où les parents sont plus disponibles, prendre le temps de s'asseoir à 3, autour du bébé et d'échanger, de mettre des mots sur ce que vit ce bébé, sur les ressentis de ses parents.
En tant que tiers médaiteur, tu accompagneras ainsi ce lien parent-enfant, qui rassurera le bébé et dissipera les doutes des parents.
Ce temps permettrait aussi aux parents d'observer leur bébé au sein de la structure, de s'occuper de lui, comme certains parents ont pu le faire lors de la période d'adaptation.

Et puis rien de tel que le maternage, le holding, le handing et l'object presenting, qu'a mis en avant Winnicott. Une musique (notamment le CD Nourisongs, du classique avec les battements du coeur de la mèrel, perçus par le bébé dans l'utérus. Un pur bonheur!), un bercement, un moment de détente dans l'eau, un petit massage, des jeux tactiles avec des tissus sur le corps des bébés, un transat devant une baie vitrée, qui laisse passer la lumière, les jeux d'ombres de la nature, les feuilles des arbres qui bougent, une balade en poussette, de douces paroles sur les papas et les mamans qui pensent à leurs enfants, parler au bébé de ce qu'il va vivre au fil de sa journée, lui rappeler les prénoms des adultes qui s'occupent de lui, des enfants, revisiter la structure d'accueil avec lui (le hall d'accueil, son casier, son lit...), sortir de l'espace les bébés qui pleurent, car le pleur est particulièrement communicatif et angoissant...

Chaque détail lui rappellera qu'il est passé par là avec ses parents et il se familiarisera avec les lieux. Il se sentira entouré, contenu, entendu, par la sécurité affective dont vous ferez preuve.
Et puis, chaque enfant prend le temps dont il a besoin, le temps dont ses parents ont besoin pour s'ouvrir pleinement à autrui et à son environnement.

Voilà Iris, quelques suggestions de ce que je mettrai en place, dans ta situation.

A très bientôt smile


Venez partager vos écrits, pour le plus grand plaisir des étudiants et des professionnels.
Vous pouvez nous les transmettre via le site  voir: Comment rédiger une brève?
ou directement à l'adresse suivante : docs@passerelles-eje.info

Hors ligne

#4 mardi 26 septembre 2006 09:14

M120
*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*
Award: auteurviking
Lieu: Les salles du gardon (30)
Date d'inscription: mercredi 09 août 2006
Messages: 1218
Site web

Re: EJE dans la section des BÉBÉS...

iris a écrit:

- 1) Fiche "Faire Connaissance", que nous remplissons à l'insue d'un premier long échange avec le/les parent(s).

A l'insu tu es sure?
moi aussi je vais avoir une crèche toute neuve avec une équipe toute neuve et tout et tout alors je serais dans la position que toi ( en plus petit on est que 8 employés) .
A très bientôt pour echanger avec toi et les autres


Salut, bonjour, coucou, aurevoir, a plus (comme ça c'est fait on pourra rien me dire wink )

Hors ligne

#5 mercredi 27 septembre 2006 20:53

iris
******
Date d'inscription: dimanche 26 février 2006
Messages: 54

Re: EJE dans la section des BÉBÉS...

Je vous lis avec grand plaisir..., les jours se poursuivent/défilent et ça cogite !
Dès que j'ai un brin de temps, je vous réponds.
Merci pour vos mobilisations & à très vite, iris

Hors ligne

#6 jeudi 28 septembre 2006 16:11

M120
*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*
Award: auteurviking
Lieu: Les salles du gardon (30)
Date d'inscription: mercredi 09 août 2006
Messages: 1218
Site web

Re: EJE dans la section des BÉBÉS...

cogiter, voilà la base de notre métier, toujours réfléchir notre pratique, pour l'adapter au mieux à chacun...
Au plaisir aussi.


Salut, bonjour, coucou, aurevoir, a plus (comme ça c'est fait on pourra rien me dire wink )

Hors ligne

#7 dimanche 01 octobre 2006 01:13

iris
******
Date d'inscription: dimanche 26 février 2006
Messages: 54

Re: EJE dans la section des BÉBÉS...

Bonsoir...
Je comptais continuer cet échange-là, et puis je viens d'écrire sur "le portage" initié par Bel, je crois.
Bref, vos temoignages et idées me soutiennent et je m'y retrouve.

Frédé, ce que tu décris, c'est tout à fait ça !
Les pleurs qui s'enclenchent automatiquement lorsque qu'un adulte se lève, lorsque la porte s'ouvre, se referme, lorsqu'un parent ou un collègue arrive...
Même chose si l'adulte se détache de quelques centimètres de l'enfant (assis sur le tapis par exemple, et entrain de jouer relativement paisiblement !)
C'est difficile de pouvoir trouver la réponse ajustée. J'ai bien conscience que se joue là toute une symbolique en lien avec la séparation et les intrusions de ce qui est non encore familier, donc ingérable actuellement pour ces bébés.
Que c'est un processus, qu'il faut du temps, beaucoup d'écoute et des mots pour chacun.
Actuellement, dans la mesure du possible (quand la situation est trop en détresse ou trop longue) je cherche toujours à faire "coupure". C'est-à-dire: je prends l'enfant dans les bras, ou bien je le mets dans la poussette. Puis je je quitte la section. Je vais dans "l'atrium" (la pièce d'accueil) ou mieux au jardin.
Je parle, je rassure, je berce, je chantonne... en alternant avec des petits temps de silence (pour ne pas "noyer" le bébé dans un flot de paroles) Puis, je mets l'enfant en situation de voir ce qu'il y a autour de lui (au jardin, c'est facile, ça bouge, ça brille, c'est beau !) Et nous causons un peu de ce qu'on voit ensemble.
La plupart du temps, cela apaise considérablement l'enfant. Et également les autres, car les pleurs de détresse sont très très communicatifs... Les enfants sont de véritables radars entre eux !
Que penses-tu de cette pratique-là ?

Freia, le soir où j'ai lu ton message, je venais de passer la journée à prendre vraiment du temps avec chacun des parents. Surtout au moment des retrouvailles, dans une lieu isolé, tranquille... avec leur bébé sur les genoux ou crapahutant pas loin. J'avais vraiment en tête que ma fonction d'EJE allait de pair avec cette qualité d'accueil-là. Prendre le temps de ces échanges (que je souhaite bien sûr poursuivre) C'est-à-dire au-delà des présentations et du 1er (long) échange initial.
Cela m'a "rassemblée" quant au sens de mon travail auprès de leur enfant. C'était serein et très riche. Et il est clair que cela a rassuré le parent, donc l'enfant !
Sinon, tout ce que tu proposes me parle. Il y a des supports que j'utilise (objets à toucher, objets à bruits, revisiter et nommer les lieux, nommer les adultes et les enfants (Ps: j'ai fait mon mémoire sur la parole de l'adulte adressée à l'enfant !)... Bref. Merci de repréciser les travaux de Winnicott. Encore une fois, cela soutend le travail au quotidien... je vais m'y replonger un peu théoriquement. Je n'avais plus en tête l'object presenting. Et j'y ai bossé depuis...

Et M120... Aïe, aïe ! Tu m'as pointée sur un truc dont je me suis rendue compte après l'envoi évidemment ! C'est "À L'ISSUE", bien sûr. `Mais c'est pas par hasard que j'ai fait ce lapsus. Je m'explique !
En équipe, on s'est beaucoup questionné sur la façon la plus accueillante/chaleureuse pour remplir cette fiche. D'où le titre "Faire connaissance", et non pas "Renseignements" ou quelques chose comme ça. Il a même été question d'échanger verbalement avec les parents - sans écrire ou leur faire écrire au moment- pour ne pas parasiter le dialogue. ID: être ouvert à 100 % !
On s'est dit:
1) On remplit cette fiche, nous-mêmes après l'échange ?
2) On la donne à remplir au parent, toujours après l'échange en question ?

Conclusion. On s'isole un peu du groupe. On reçoit parent et enfant, on parle, on questionne, on s'adresse aussi à l'enfant. On est face à face. Pas dos tourné pour écrire. Et selon le choix du parent: on écrit au fur et à mesure. Ou le parent prend la fiche et nous la rapporte le lendemain. Puis nous la relisons ensemble.
V O I L À . ET ça se passe très bien ! Et toi, tu procédes comment ?

A bientôt...........iris
J'ai encore à dire et à questionner, mais il se fait tard dort et mon message est une vraie tartine. Alors STOP !

Hors ligne

#8 dimanche 01 octobre 2006 15:07

Frédé
*******
Lieu: Nice
Date d'inscription: dimanche 06 août 2006
Messages: 66

Re: EJE dans la section des BÉBÉS...

Iris a écrit
Actuellement, dans la mesure du possible (quand la situation est trop en détresse ou trop longue) je cherche toujours à faire "coupure".

Je pratique très souvent le détournement de l'attention en effet, comme toi, tout en verbalisant au bébé que je prends en compte sa colére ou sa tristesse
effectivement les auxiliaires essaient souvent d'éloigner les bébés qui ne se consolent pas tout seul, des autres pour les calmer et garder une ambiance sereine.

chez nous, les adaptatins sont finies, enfin je veux dire il n'y a plus de "nouveau" prévu et les pleurs lors des mouvements d'adultes comencent à se tasser. On a de véritables  interactions entre les adultes et les bébés et j'en ai surpris quelques furtives des enfants entre eux.

Je lis avec attention vos témoignages à Freia et toi sur les relations avec les parents. Je reconnais que je développe surtout le contact au premier long échange lors des "rencontres-adaptation" et qu'il faudrait que je maintienne mieux ce lien après, que je délégue peut être trop rapidement aux auxiliaires
Mais je ne peux pas non plus tout faire, en plus des 20 bébés je gére  un service "halte jeu" d'enfants de 2 à 3 ans. Depuis septembre nous avons accueillis 26 familles différentes. Je m'aperçois aujourd'hui que ce sont ces familles là que je privilégie.
Iris tu aménage tes horaires comment ?
Frédé

PS je me régale avec le livre de Nicole Malenfant "le petit enfant au quotidien", je viens de le recevoir, c'est une mine d'or qui m'aide énorment pour la halte jeu notament !
merci Freia


"L'enfant ne joue pas pour apprendre mais apprend par "ce" qu'il joue"
Jean Epstein

Hors ligne

#9 dimanche 01 octobre 2006 15:14

Frédé
*******
Lieu: Nice
Date d'inscription: dimanche 06 août 2006
Messages: 66

Re: EJE dans la section des BÉBÉS...

Iris a écrit
Je parle, je rassure, je berce, je chantonne... en alternant avec des petits temps de silence (pour ne pas "noyer" le bébé dans un flot de paroles)

C'est encore moi...
j'ai envoyé mon post un peu rapidement car j'ai oublié de rebondir sur cette autre phrase d'iris. Je trouve qu'il est primordial de chanter aux bébés. bien souvent l'ambiance s'appaise lorsqu'on se met à chanter et en relation individuelle la voix chantée est un trésor !
Frédé


"L'enfant ne joue pas pour apprendre mais apprend par "ce" qu'il joue"
Jean Epstein

Hors ligne

#10 lundi 02 octobre 2006 11:39

M120
*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*
Award: auteurviking
Lieu: Les salles du gardon (30)
Date d'inscription: mercredi 09 août 2006
Messages: 1218
Site web

Re: EJE dans la section des BÉBÉS...

salut,

frédé a écrit:

Je trouve qu'il est primordial de chanter aux bébés. bien souvent l'ambiance s'appaise lorsqu'on se met à chanter et en relation individuelle la voix chantée est un trésor !
Frédé

Voilà qui est bien vrai frédé, le fait même de fredonner apaise l'enfant très rapidement...

Pour te répondre Iris dans mes anciennes crèche je donnais aux parents une feuille d'observation vierge avec leur dossier d'inscription, puis nous échangions tranquillement durant l'adaptation, le premier et aussi le second jour quand ils laissaient leurs enfants une demi heure...
Dans ma "future" structure je pense continuer comme ça.


Salut, bonjour, coucou, aurevoir, a plus (comme ça c'est fait on pourra rien me dire wink )

Hors ligne

#11 mardi 30 janvier 2007 10:05

sof
*******
Date d'inscription: vendredi 04 août 2006
Messages: 61

Re: EJE dans la section des BÉBÉS...

Bonjour,

je lis avec beaucoup d'intéret vos réflexions autour des bébés. Je suis une EJE diplomée récemment, et je suis depuis le 2 janvier dans un multi accueil, au sein de la section des petits. Elle accueille des enfants de 3 à 1ans, 1an1/2 environ. Nous en avons environ 12 à 14 par jours. LA section est composée d'une AP, de 3 aide maternelles et d'une EJE (moi wink ).

Pour moi les premiers temps, et encore maintenant je dois dire, se base sur l'observation. Je trouve cela essentiel si on veut adapter nos prises aux charges à chaque enfant, de façon individuelle. Beaucoup d'enfants étaient deja présent avant moi, mais nous avons réalisé 3 adaptations depuisce début d'année. Je trouve que c'est un moment vraimet privilégié avec les parents et l'enfant, qui découvrent ensemble ce nouveau lieu.
Dans ce multiaccueil, l'adaptation se passe en 5 temps :
- 1/2 h avec les parents et l'enfant où nous remplissons une fiche de vie de l'enfant (les fameuses habitudes de l'enfant). Pour cela, nous nous installons dans la salle de vie, et nous replissons la feuille au fur et a mesure que le parent nous parle. l'enfant est a ce moment là soit sur les genoux du parent, soit installé dans un transat, sur un tapis...c'est au parent de choisir.
-1h où l'enfant est seul....et c'est souvent là que les difficultés arrivent, les pleurs inconsolables...car nous savons combien il est difficile de voir partir sa maman ou son papa pour rester dans ce lieu inconnu...1h...mais que veut dire "1h" pour ces petits êtres....le temps parait parfois bien long....
- un moment (environ 2h) où l'enfant prendra un repas,
- un autre moment où il y a une sieste
- et enfin un temps plus long où il y aura repas + sieste.
Pour ces moments, il me parait essentiel de penser a faire venir l'enfant avant l'heure précise où il a l'habitue de prendre son repas ou sa sieste, pour qu'il puisse observer et jouer avant de manger ou dormir.

Voilà comment se passent les adaprtations. Je dois avouer que les deux premières adaptations auxquelles j'ai assisté se passent relativement bien. Je dis "relativement" car on ne sait pas ce qui se passe dans la tete de l'enfant, ce qu'il pense, et les départs sont toujours un peu difficiles, mais ca me semble tout a fait légitime !

Le dernier, qui a eu lieu la semaine dernière, était raiment différent. Une maman très inquiète, qui a peur qu'on force sa fille (de 6 mois) à dormir, qu'on ne s'occupe pas bien d'elle...Bref, un vari travail d'accompagnement s'annoncait. La premiere 1/2h s'est bien passé, la maman semblait un peu plus en confiance. Mais l'heure suivant, où elle a laissé sa fille n'était pas très positive....
La petite a pleuré pendant presque toute l'heure, je n'était pas présente mais mes collègues ont essayé de la mettre dans une poussette, un peu assise pour qu'elle observe, mais comme c'était le moment du gouter, bcp d'enfants pleuraient, avaient faim, et la priorité a été donné aux gouter. Résultat, lorsque la maman est revenue, elle a vu sa fille, "seule" (car aucune professionnelle directement a coté d'elle), en train de pleurer.... Donc panique pour la maman, "on ne s'occupe de sa fille..."... Cette maman est revenue hier me dire qu'elle n'amènerait plus sa fille pour le moment...
Enfin tout cela est compliqué, j'ai conseillé a la maman de prendre rdv avec la directrice, il me semble important de parler de ses craintes, ses angoisses, mettre des mots et des explications dessus.... Mais honnetement, j'espère que cette maman changera d'avis, elle aura peut etre besoin d'un temps d'adaptation plus long, mais je n'ai pas envie qu'elle quitte la crèche (avant meme d'y etre venue presque), avec une mauvaise image....
Bref, histoire a suivre...

Bon je m'apercois que j'ai écrit un vrai roman, je vais peut etre m'arreter là pour aujourd'hui ! tongue
Mais je vous dis A très bientot pour de nouvelles réflexions autour des bébés! happy

P.S : merci Freia de m'avoir aidé à retrouver cette discussion que j'avais perdue...eh oui, je suis blonde big_smile

Hors ligne

#12 mercredi 31 janvier 2007 22:58

Frédé
*******
Lieu: Nice
Date d'inscription: dimanche 06 août 2006
Messages: 66

Re: EJE dans la section des BÉBÉS...

bonjour sof

l'adaptation chez les bébés  tout un programmme !

Je comprends ton désarrois face à cette maman qui veut arréter la crèche, une mauvaise image reste figée et c'est difficile à ratrapper...
je pense que le nouveau bébé doit être accompagné de façon privilégiée. Quitte à aller plus lentement pour le gouter des autres...
Peut être auriez vous intérêt pour amoindrir les pleurs de la première heure à proposer deux ou trois séances avec les parents avant le"grand saut" ?
Tout ça se discute et se travaille avec les équipes. nous avons travaillé plusieurs années le théme de l'adaptation et aujourd'hui, l'ap qui se charge de l'adaptation d'un bébé (j'en ai un peu parlé dans le post plus haut) veille à être très disponible les premières séances ou l'enfant est seul. Elle planifie les rencontres adaptation en fonction de ses horaires et au besoin les change pour être sûre d'être là les premiers temps où la maman reviendra chercher son enfant
cela prend énormément d'énergie à l'équipe mais le bilan est positif car aprés tout le monde s'y retrouve.
tiens nous au courrant

Frédé


"L'enfant ne joue pas pour apprendre mais apprend par "ce" qu'il joue"
Jean Epstein

Hors ligne

#13 jeudi 01 février 2007 22:24

Christel
Invité

Re: EJE dans la section des BÉBÉS...

Bonjour,

Je travaille actuellement en crèche dans une section de 20 bébés. Pour tout vous dire les auxiliaires sont encore actuellement en adaptation. Pour moi, c'est une bonne chose car elles ont pu prendre le temps de connaître chaque enfant et chaque parentr avant de faire une séparation;

La séparation a lieu une semaine après la première rencontre. Les enfants adaptés avant noël sont d'un calme étonnant, presque pas de pleurs. Nous veillons à éviter les déplacements répétés dans la salle et à surtout fermer les portes afin de ne pas baigner dans un brouhaha du aux bruits d'à côté ou aux couloirs. Il me semble que cela doit sécuriser les enfants.

Peut-être que pour la maman dont tu parles la séparation était un peu prématurée. Cela serait effectivement intérressant qu'elle puisse revenir pour en discuter. Si, elle souhaite réellement attendre avant de vous reconfier sa fille, tu peux peut-être l'inviter à se rendre dans un accueil parents enfants. Ce sont des lieux où on travaille tout doucement la séparation.

A bientôt

chris

#14 dimanche 20 janvier 2008 19:20

Séléné
*¤*¤********
Award: auteur1
Lieu: Taverny (95)
Date d'inscription: samedi 16 décembre 2006
Messages: 229

Re: EJE dans la section des BÉBÉS...

Bonjour,

Je doute que mon message ait bien sa place ici mais les difficultés que vous évoquez à propos des pleurs m'ont rappelé quelque chose  wink  Alors je me lance:

Je suis actuellement en stage dans une halte-garderie accueillant des enfants de 3 mois à 3 ans. J'aimerais avoir votre avis sur une situation qui me laisse un peu... perplexe.

Il s'agit d'un enfant qui avait à peine 12 mois lors de mon arrivée en novembre. Cela faisait déjà quelques temps qu'il venait à la halte, les adaptations avaient été faites mais manifestement n'avaient pas suffit car dès le départ de son père il pleurait et cherchait constamment le contact physique avec les adultes (il n'allait pas vers une personne en particulier), il s'accrochait à l'une des professionnelles et se mettait à pleurer dès que celle-ci s'éloignait ou simplement bougeait, dès qu'il y avait un changement (installation pour la collation, ouverture de la porte pour une arrivée ou un départ), bref dans tous les cas il recherchait absolument un contact physique.
Cette situation étant difficile à gérer pour les professionnelles qui ne pouvaient pas l'avoir tout le temps dans les bras elles refusaient souvent de le prendre, ce qui amplifiait ses pleurs.

Après une semaine en centre de formation, j'ai appris à mon retour que les choses s'étaient arrangées: il ne pleurait plus. Elles avaient décidé de ne plus du tout le prendre, de l' "ignorer" en quelques sortes, et les choses s'étaient arrangées d'elles-mêmes. Et effectivement, lorsque je l'ai vu la fois suivante, il a pleuré au début, mais l'éducatrice m'a demandé de ne pas m'occuper de lui; après quelques minutes il s'est calmé et a commencé à s'intéresser à ce qui se passait autour de lui. Il a commencé à prendre les jouets autour de lui, regarder les autres enfants, il s'est même mis à se déplacer dans la pièce; à un moment il est venu vers moi en riant et est reparti de lui-même.  Pour la première fois je l'ai vu sourire et quitter cette expression inquiète que j'avais toujours vu jusque là.

Alors je suis un peu perdue car moi qui pensais qu'il avait besoin d'être sécurisé et qui ne comprenais pas trop qu'on le laisse pleurer sans accepter de le prendre, eh bien la réalité me montre quelque chose de complètement différent!  blink  Avez-vous déjà rencontré ce genre de situation? Auriez-vous un éclairage théorique à me proposer pour que je puisse un peu mieux comprendre ce qui se passe?

Merci d'avance  smile  et bonne soirée à tous!

Hors ligne

#15 dimanche 20 janvier 2008 23:54

Bilou1
Invité

Re: EJE dans la section des BÉBÉS...

Bonjour tout le monde,

Me revoilà après de longs mois d'absence sur la passerelle, mais de temps en temps, quand je pouvais, je venais toujours jeter un coup d'oeil sur la passerelle et le forum, histoire de de pas être trop coupée de vous.

Comme Séléné, j'ai aussi connu cette situation cette année même avec un bébé qui est rentré en Septembre à 2 mois et demi. Nous avions beaucoup de mal, la directrice, l'équipe de la section ainsi que moi-même, à cerné la maman. Elle était très méfiante, "surveillait" nos moindres faits et gestes et analysait tout ce que nous lui disons ou que nous écrivons sur le cahier de liaison. Alors parfois, nous avions le sentiment que nous en disions trop ou parfois pas assez. Sans la juger, c'est une maman qui était ambigüe. Elle travaille, mais n'a pas encore repris ses activités jusqu'à ce jour, mais tient absolument à mettre son enfant à la crèche. Elle a avoué au début, qu'elle était très anxieuse et que la relation entre elle et son bébé était très fusionnelle. Nous voyons le père très très rarement, très pris par son travail et rentrant très tard le soir, (il était présent lors des premières réunions, mais ne s'était pas beaucoup exprimé, sauf pour confirmer la relation fusionnelle à trois : il se mettait dedans). Nous avons beaucoup rassuré, accompagné la maman, lui expliquant qu'un bébé n'a qu'un seul mode de communication oral : ce sont les pleurs et c'est comme cela qu'il entrait en relation avec l'adulte qui répondait à ses appels, elle nous disait qu'elle nous faisait confiance, mais ses attitudes et ses questions (il a beaucoup beaucoup pleuré?..., il a bu?, je ne voulais pas qu'il pleure....) nous montraient le contraire. Bref. 
Quand sa maman le laissait lui disait au revoir, ça allait, et ensuite il pleurait beaucoup. Nous le prenions, le promenions, le rassurions, en lui disant que sa maman pensait beaucoup à lui, qu'elle allait revenir le chercher......, il arrivait à se calmer, tant qu'il était dans les bras. C'est un enfant qui a le "gros coeur" très vite.
Là où il y a ambiguité au niveau de la maman, elle ne voulait dire à l'enfant, ni à nous, vers quelle heure elle viendrait le chercher, afin que nous, nous le préparions, psychologiquement, j'entends. Et lorsqu'elle nous donnait une heure, soit elle arrivait bien avant ou bien longtemps après, comme pour nous surprendre. C'est un enfant qui avait le gros coeur très vite, et qui avait constamment besoin d'une présence adulte. Même assise à côté de lui, le berçant, il pleurait, il avait une sucette, et la rejetait et luttait contre le sommeil, il fallait constamment maintenir la sucette pour qu'il se calme, et cela c'était un fait que la mère n'avait pas manqué de nous dire, et comme cela après 10, 15 bonnes minutes, il finissait par s'endormir. Il dormait très peu (20 - 25 mn). Même la Directrice, nous venait en aide, et ce n'était pas toujours évident. Dès que la mère arrivait et qu'elle voyait qu'il avait le gros coeur, pour elle c'était synonime, qu'on l'avait longtemps laissé pleurer, et que l'on ne l'avait pas pris dans les bras, comme il demandait disait-elle. L'équipe se laissait "bouffer" par cet enfant, et en était arrivée, à craindre le gros coeur, et de le prendre au moindre cri, afin que la mère ne puisse faire de reproches. Elle nous a un jour "passer un savon" sur le cahier de liaison, que nous avons découvert en ouvrant le cahier, alors qu'elle nous a remis le matin, son bébé tout sourire, comme si de rien n'était. Revenues du choc, des mots durs, bien présents sur le cahier, nous nous sommes dit qu'elle avait besoin de s'exprimer, et nous avions ainsi décider de ne pas répondre.
De ce jour, je me suis dit: non, non, il faut faire quelque chose pour aider non seulement la mère mais aussi l'enfant. Avec la psychologue nous avons eu une réunion d'équipe de la section afin d'évoquer la situation et de savoir si oui ou non, nous parlerions à la mère, et si oui comment. Ce qui fut fait. La Directrice et moi, lui avons parlé, elle continuait à affirmer qu'elle avait confiance en nous, mais que le gros coeur de son enfant, lui signifiait qu'il avait pleuré longtemps et qu'il n'avait pas eu de bras chaleureux (a-t-elle dit), pour le prendre, alors que ce jour, elle m'a trouvé en train de bercer son enfant, dans le transat. Elle aurait souhaiter le trouver dans mes bras !
Cette mise au point faite, les jours suivants se sont déroulés un peu mieux, mais il continuait à pleurer pour qu'on le prenne, dès qu'on bougeait etc.... Nous avons donc décidé que, même assise à côté de lui, toujours dans son champs visuel, de ne pas le prendre dans les bras, tout en lui adressant de temps en temps la parole en lui disant par exemple : "oui nous sommes là, tu vois, mais tu n'es pas tout seul à la crèche, et que ses autres "copains et copines" ont tout aussi besoin de nous, nous sommes occupés en ce moment etc......., et comme l'enfant de Séléné (mais celui-ci a aujourd'hui 6 mois), de ce jour, il s'est mis à regarder les autres, à entrer en contact avec eux, à essayer de prendre un jouet des mains d'un autre installé sur le tapis à côté de lui, (ce qu'il ne faisait pas), et même à sourire et à ramper, en restant de très longs moments sans pleurer, sauf quand il avait sommeil ou faim. Il ne rejetait plus la sucette, pour qu'on la lui maintienne, et s'endormait plus rapidement qu'avant, lorsqu'on le berce, ce qu'il réclame jusqu'à maintenant. Cela va beaucoup mieux aujourd'hui, même si nous sommes obligées de recommencer, lorsque sa maman l'a gardé pendant une semaine, s'il a été malade. ça va mieux aussi pour la maman, quoiqu'un peu encore sur ses gardes, mais nous continuons à travailler, en ignorant les petites réflexions qui sont encore parfois lancées.
Voilà, j'ai été un peu longue, mais je voulais bien raconter le contexte, pour montrer comment, cette expérience a pu permettre le détachement de cet enfant, qui tout en ayant sa personnalité, reste un petit garçon adorable, et on peut comprendre pourquoi sa maman "craque" comme cela pour lui.
A bientôt
Bilou1.

#16 lundi 21 janvier 2008 23:20

Séléné
*¤*¤********
Award: auteur1
Lieu: Taverny (95)
Date d'inscription: samedi 16 décembre 2006
Messages: 229

Re: EJE dans la section des BÉBÉS...

Bonsoir,

Merci Bilou1 pour ton témoignage  wink C'est intéressant de voir un peu comment ça se passe dans d'autres structures.

Il y a un truc qui me chiffonne toujours, c'est que dans le cas dont tu parles, les choses ont commencé à s'arranger quand vous avez pris le temps de beaucoup verbaliser, vous avez "contenu" cet enfant par la parole, le regard, ce qui semble avoir débloqué les choses. En revanche chez l'enfant dont je parlais plus haut, c'est au contraire au moment il s'est retrouvé plus ou moins "livré à lui-même" sans l'attention des adultes qu'il a commencé à se calmer et à se tourner vers ce qui l'entourait  blink  C'est ça que je n'arrive pas à comprendre  huh

Enfin je vais bien prendre le temps d'observer ce qui se passe la prochaine fois qu'il vient à la halte-garderie et peut-être que je trouverai une petite piste  happy

Bonne soirée (et bonne nuit) à tout le monde!  dort

Hors ligne

#17 lundi 21 janvier 2008 23:58

titibreizh
*¤*¤*¤*¤*¤*¤****
Award: auteur1
Date d'inscription: lundi 27 février 2006
Messages: 623

Re: EJE dans la section des BÉBÉS...

bonsoir, séléné, j'ai lu vite fait ta situation qui t'interroge...

je dirais que selon les cas, selon le vecu de l'enfant, selon l'enfant et la situation, le fait de trop s'interesser.. de trop preter attention à certaines larmes  'dramatisent' la chose et enferment l'enfant dedans.

l'enfant qui alors s'ecoute...
le but etant aussi de faire comprendre à lenfant, de lui faire voir qu'il n'a pas besoin de pleurer, d'etre a priori en souffrance pour qu'on s'interesse à lui, qu'il existe au sein du groupe meme sans pleurant, en jouant , en profitant de sa journée....

et parfois à trop intervenir systematiquement quand l'enfant pleure ( je dis pas qu'il gfaut laisser tous les enfants pleurer entendons nous bien... ) je parle de ce qui peut etre une explication dans la situation que tu decris... à le 'plaindre' on l'enferme dans ce mode de fonctionnement...

ne pas prendre un enfant qui pleure dans les bras ne veut pa dire qu'il n'a pas notre attention ou qu'il est livré à lui même.. la contenance physique n'est ps la seule preuve d'attention..
ne pas oublier l'importance du 'portage psychique'...


un enfant qui fonctionne beaucoup au spasme du sanglot, et bien, moins on parait y 'preter' attention, plus facilement ça va passer...
juste parce qu'on ne rentre pas dans une panique.. on lui dit simplement hey remets toi , respire.. sans forcement lui sauter dessus le prendre dans les bras et pour autant on n'a pas laissé l'enfant livré à lui même...


Les enfants sont des énigmes lumineuses. 
[Daniel Pennac]
Messieurs les enfants

Hors ligne

#18 mercredi 23 janvier 2008 18:12

Séléné
*¤*¤********
Award: auteur1
Lieu: Taverny (95)
Date d'inscription: samedi 16 décembre 2006
Messages: 229

Re: EJE dans la section des BÉBÉS...

Bonsoir,

Merci Titibreizh d'avoir pris le temps de me répondre  smile

Je crois que je ne me suis pas très bien exprimée.  hmm  Je vois que les mots "livré à lui-même" te font réagir; bien évidemment l'expression est exagérée, je ne trouvais pas les mots justes pour faire passer mon idée.
Ce que je voulais dire par ces termes, c'est que l'idée a été de ne plus répondre à ses appels, que ce soit par la parole, le regard, etc, car auparavant il se saisissait justement de la moindre marque d'attention d'un adulte pour pleurer et tendre les bras pour qu'on le prenne. Qu'on lui parle, qu'on se pose près de lui sans pour autant le prendre dans les bras n'avait aucun effet: ce qu'il voulait, c'était les bras et rien d'autre...
Le "changement" a donc consisté à le poser sur le tapis avec des jeux (en lui expliquant un minimum la situation bien sur) et à partir de là à ne plus lui prêter cette attention qu'il cherchait, c'est-à-dire ne plus s'approcher, ni lui parler, ni le regarder. C'est là qu'il m'a semblé en quelques sortes "livré à lui-même" puisque personnellement (je me trompe peut-être) je n'y voyais justement plus de signe du portage psychique dont tu parles.

C'est en cela que ça m'a posé question, et si j'en parle ici pour essayer de comprendre un peu mieux la situation c'est parce que ça m'a semblé intéressant d'en parler dans le travail écrit que j'ai à rendre en rapport avec mon stage: on entend beaucoup parler de sécurité affective, de fonction contenante, on ingurgite les idées de Winnicott etc etc, et je trouve ça intéressant de se confronter à la réalité qui ne colle "bizarrement" pas comme on voudrait aux belles théories qu'on trouve dans les livres  happy

Voilà j'espère m'être un peu mieux expliquée   huh   

Bonne soirée à tout le monde  smile

Hors ligne

#19 mercredi 23 janvier 2008 19:48

titibreizh
*¤*¤*¤*¤*¤*¤****
Award: auteur1
Date d'inscription: lundi 27 février 2006
Messages: 623

Re: EJE dans la section des BÉBÉS...

bonsoir,


pour mieux m'expliquer concernant le portage psychique, il n'est pas forcement visible au travers de regards .. ou gestes...
il m'est arrivée de laisser un enfant  livré à lui même' si on reprend la description que tu en fais.. parce qu'il etait tout simplement en colere par exemple et que non je n'allais pas porter davantage attention à ses cris, pleurs, jetage de doudou tetine!!
l'enfant je ne lui expliquais les choses et e retournais m'occuper du reste du groupe, sans plus le regarder ( pourtant je continue à penser à cet enfant dans ma tete.....) et comme de par magie avec ce type d'attitude l'enfant se calmait bien plus vite....

lorsqu'en reunion avec la direction j'aborde la problematique d'un enfant et bien ça suffit parfois à 'apaiser 'les choses...
donc meme sans signe forcement palpable on peut porter un enfant psychiquement.. c'est un tout sur la durée.. et l'enfant le sent tres bien....


ce que je voulais dire c'es que certaines fois , selon les cas à trop intervenir à essayer de faire cesser les pleurs à tout prix c'est comme si on cautionnait ceux ci et reconnaissait que l'enfant a 'raison' d'etre malheureux.. pas facile de me faire comprendre..
comme quand on te fait sentir que tu as raison d'avoir peur , ben c'est pas forcement rassurant.. lol
tu as le droit d'etre triste.. tu as le droit d'avoir peur .. mais pas raion il ne faut pas rester enfermé la dedans..
parfois il vaut mieux avoir en face de soi, une personne sure d'elle, qui reconnait et explique la situation mais qui ne vas pas te laisser enfermer dans cette peur, cette insecurité ou ces pleurs...

je vais essayer avec un exemple... perso..
moi à l'hopital... 7h que j'ai le bras luxé, aucun medecin qui se presente ou m'explique quoi que ce soit, j'en peux plus j'ai mal.. l'anesthesiste pas sur de vouloir m'anesthesier car peur que je fasse une reaction ( il en parle devant moi mais sns me parler à moi!!)
bref je chope avec monbras valide un brancardier) et je lui di que j'ai mal et que j'ai peur! ( franchement e ce qu'on allait me faire on m'a rien expliqué)
et ben reponse du brancardier: je vous comprends ...
heu, ben c cool mais c'etait pas la reponse que j'attendais super rassurante!!" je vous comprends?? ça veut dire quoi que j'ai raison d'avoir peur,?"
là j'aurais eu besoin de qqun qui m'aide à passer au dessus de ça..

bon voilà pas super mon exemple mais c'est le premier qui m'est venu pour imager la chose.....

dans ta situation en l'occurrence, le fait de laisser cet enfant sur le tapis sans etre dans les bras de l'adulte ... a été comme le declic lui permettant de s'ouvrir , de vraiment regarder et profiter de ce qu'il y a autour de lui...
désolée si je ne suis pas tre sclaire, mais parfois l'intervention systematique de l'adulte ne fait pas que les choses vont mieux, rester en retrait est parfois preferable...

voilà...


Les enfants sont des énigmes lumineuses. 
[Daniel Pennac]
Messieurs les enfants

Hors ligne

#20 mercredi 23 janvier 2008 20:30

Séléné
*¤*¤********
Award: auteur1
Lieu: Taverny (95)
Date d'inscription: samedi 16 décembre 2006
Messages: 229

Re: EJE dans la section des BÉBÉS...

Re  smile

Merci Titibreizh pour tes explications, je vois ce que tu veux dire. J'ai préféré préciser un peu mieux car en lisant mes premiers messages j'ai trouvé que je n'avais pas été très claire et que je donnais l'impression de juger l'attitude des professionnelles ("mon Dieu! elles lui ont refusé les bras! quelle horreur, quelle honte!"  wink ) alors que ce n'étais pas mon propos (au contraire puisque il s'est trouvé que c'était la bonne réaction!)

Merci pour tes éclaircissements, je vois qu'en fait il n'y a rien de "paradoxal" dans cette situation...

Bonne soirée  smile

Hors ligne

#21 jeudi 24 janvier 2008 01:25

Bilou
*******
Date d'inscription: dimanche 08 octobre 2006
Messages: 63

Re: EJE dans la section des BÉBÉS...

Bonsoir,

Je rejoins tout à fait Titibreiz, qui a mieux que moi expliqué la situation.
Titibreiz, ton exemple personnel est parfaitement parlant.
Séléné, "ma situation" n'est pas si différent que la tienne, c'est vrai à part l'âge de l'enfant.
Nous avons effectivement "contenu" cet enfant par la parole, le regard, au départ, pour le préparer justement à "l'ignorer" ensuite, nous permettre non seulement d'avoir aussi un regard pour les autres enfants, mais aussi pour lui permettre à lui, de détourner son regard de sa personne et de pouvoir ainsi s'occuper, s'intéresser à autre chose. Car apparemment, sans juger la maman, elle enfermait son enfant dans sa "souffrance", nous nous sommes dit qu'il fallait faire autrement (même si effectivement nous ne sommes pas dans le même cadre relationnel). C'est lorsque nous avons décidé de "l'ignorer" (je n'avais pas employé les mêmes termes), qu'il s'est mis à s'intéresser à son entourage...... Je pense que c'est ainsi qu'a fait l'équipe de ton halte garderie. ça paraît parfois gros, mais salvateur pour celui qui le vit, comme le signale Titibreiz, en fonction de son vécu, de son histoire, de sa personne......
En tous cas, tous ces échanges nous permettent de mieux analyser, nous repositionner etc..., et c'est très bien.
Bilou

Dernière modification par Bilou (jeudi 24 janvier 2008 01:29)

Hors ligne

#22 jeudi 24 janvier 2008 10:17

titibreizh
*¤*¤*¤*¤*¤*¤****
Award: auteur1
Date d'inscription: lundi 27 février 2006
Messages: 623

Re: EJE dans la section des BÉBÉS...

Bilou a écrit:

Bonsoir,


Titibreiz, ton exemple personnel est parfaitement parlant.
Bilou

cette fichue experience a donc son point positif!!! big_smile  big_smile  big_smile ça a au moins pu servir...... happy


Les enfants sont des énigmes lumineuses. 
[Daniel Pennac]
Messieurs les enfants

Hors ligne

#23 vendredi 25 janvier 2008 14:20

Séléné
*¤*¤********
Award: auteur1
Lieu: Taverny (95)
Date d'inscription: samedi 16 décembre 2006
Messages: 229

Re: EJE dans la section des BÉBÉS...

Bonjour,

Oui effectivement ton exemple était très parlant  tongue  wink

Hors ligne

#24 samedi 31 mai 2008 23:11

melan
Invité

Re: EJE dans la section des BÉBÉS...

bonsoir!
à la rentrée, je serai chez les bébés, chose completement nouvelle pour moi!
pouvez vous me parler de votre role et de vos interventions chez les bébés, afin de cibler davantage mon positionnement!
merci!

#25 dimanche 08 juin 2008 13:50

melan
Invité

Re: EJE dans la section des BÉBÉS...

bonjour,
merci MO
D'autres experiences?
N'hesitez pas...l année prochaine, je serai chez les bébés et chez les gds...je dois preparer une réunion pour les futurs parents de bébés et expliquer les differentes etapes de developpement... et mon role.

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB


| Lettre d'information | Plan du site | les Membres | les auteurs | Nous recommander |