Les forums Passerelles EJE

Travailleurs sociaux, éducateurs de jeunes enfants, étudiants... Cet espace d'échanges et de paroles vous est consacré.

Vous n'êtes pas identifié.

Annonce

Bonjour

La politesse est une monnaie destinée à enrichir non point celui qui la reçoit, mais celui qui la dépense. [Proverbe persan]

#1 samedi 01 avril 2006 14:33

freia
Modératrice
Lieu: Colomiers
Date d'inscription: vendredi 27 janvier 2006
Messages: 3302
Site web

Accompagnement des parents

Bonjour, smile
Un des axes que je privilégie dans ma pratique est l'accompagnement des parents.
Comprendre le développement de son enfant est une chose, se laisser déborder par un petit être, ne pas lui accorder une place légitime, ne pas oser le frustrer de peur de ne plus être aimé, lui laisser occuper une place qui n'est pas la sienne, en sont d'autres... Encore faut-il en avoir conscience et réussir à prendre de la distance. Je me sens garante de ce rôle de tiers médiateur, que je cultive depuis mon entrée en formation (1998).
- Lors des accueils, une anecdote permet aux parents de se representer la journée de leur enfant. Nous les invitons à entrer, à jouer avec leur enfant pour se re-trouver.
- En fin de semaine, ils sont souvent plus disponibles et nos échanges sont plus riches. (Le vendredi, je fais 12:00/19:00).
- La sélection mensuelle d'album jeunesse est aussi un moyen privilégié pour permettre aux parents de passer un moment autour d'un livre avec son enfant, c'est un véritable moment de partage d'émotions.
- J'aborde aussi des problématiques rencontrées par les parents, tout d'abord en étant dans l'écoute, puis en les questionnant (comment ça se passe à la maison? comment réagissez-vous? comment réagit votre enfant?...), en ouvrant le débat sur ce qui les inquiètent et en amenant des pistes de réflexions.
Je fais en sorte de leurs proposer des outils tel le livre, pour dédramatiser certaines situations souvent liées au développement normal de l'enfant, à un facteur de la vie qui vient complexifiée la situation (déménagement, naissance, décès, séparation...).
- Je souligne et met en valeur leurs compétences, le fait que ce sont eux les responsables, les adultes, afin que chacun conserve sa place et se construise ensemble, tout en soulignant aussi celles de leur enfant, de ses nouvelles habiletés sociales, de son rapport aux autres, au langage, ses nouvelles découvertes et comment il les a perçues...
- Passer le relai: certains parents ont été invités à aller consulter un psychologue, pour casser le cercle vicieux dans lesquels chaque membre de la famille s'enlisait, ou de passer un moment dans un lieu d'accueil parent-enfant.
- Je vais courant juin 2006 suivre une formation sur le soutien à la parentalité, étayée par les outils de l'analyse transactionnelle, dont je vous ferai part.
Et vous comment vous positionnez-vous? Quelles problématiques avez-vous rencontré et comment avez-vous accompagné les parents?
Bonne journée tongue


Venez partager vos écrits, pour le plus grand plaisir des étudiants et des professionnels.
Vous pouvez nous les transmettre via le site  voir: Comment rédiger une brève?
ou directement à l'adresse suivante : docs@passerelles-eje.info

Hors ligne

#2 samedi 22 avril 2006 20:32

celouche
********
Award: auteur1
Date d'inscription: samedi 22 avril 2006
Messages: 71

Re: Accompagnement des parents

bonsoir,

je suis EJE dans un service de pédiatrie, et je suis donc beaucoup en contact avec des parents très angoissés par l'hospitalisation de leur enfant.

Le soutien à la parentalité est donc une grosse partie de mon travail. Je suis confrontée à des situations bien différentes car de par mon statut de non-soignante, les parents se confient énormément à moi. Ils me parlent de leurs angoisses, leurs révoltes, mais aussi leurs questions.

-A l'hôpital, certains parents se remettent énormément en question quant à leurs "capacités éductives". Mon rôle dans ce cas, est de les valoriser et de les conseiller . Ils se sentent tout aussi démunis que leur enfant dans ce milieu qu'est l'hôpital.

- D'autres, sont révoltés soit envers le milieu médical soit envers la maldie de leur enfant. Ils ont dans les deux cas énormément besoin de parler. le rôle de l'EJE dans ce cas, est de pouvoir être à l'écoute des parents et de leurs enfants, et quand cela relève du médical, de faire le lien avec les médecins ou infirmiers.

-il m'arrive aussi parfois que les parents se posent des questions sur le développement de leur enfant: sur sa façon de marcher, lâge auquel il a parlé,... il faut parfois dédramatiser certaines situations et conseiller des ouvrages qui pourraient rassurer les parents. Mais il arrive aussi que je les oriente vers un spécialiste tel un psy ou un orthophniste,...

Voilà ce qui me venait à l'idée pour l'accompagnement à la parentalité. il existe aussi des ouvrages certainement plus complets ux éditions eres ou autre dont je pourrais vous faire part si cela vous interesse.

Bonne soirée a tous

Hors ligne

#3 dimanche 23 avril 2006 13:15

Sérevine
Invité

Re: Accompagnement des parents

bonjour,

Je suis EJE depuis maintenant presque 6 ans, j'ai travaillé en crèche parentale pendant 1 ans et demi et depuis 4 ans je travaille pour l'ASE dans un service qui organise des visites entre des enfants placés en familles d'accueils sur ordonnance du juge des enfants et leurs parents qui ont un droits de visite médiatisée. Les parents n'ont donc le droit de voir leur(s) enfant(s) qu'accompagné d'un tiers. Ce tiers est donc un EJE ou un ES dans notre structure.

Je suis donc bien dans le soutien à la parentalité, voir même au delà, car je suis  dans la protection de l'enfance. Qui dit placement dit travail en collaboration avec les parents pour un éventuel retour...

Je permet aux enfants et aux parents de se rencontrer, de retisser du lien parfois, de se connaître. Les parents que j'accompagne aiment leurs enfants, mais pas forcément de la bonne manière...  sad

Mon travail consiste aussi à ce que les enfants grandissent en ayant connaissance de leur histoire, de qui sont leurs parents, qu'ils arrivent à vivre avec leur histoire qui est parfois très douloureuse. Et les enfants sont formidables, car eux changent, grandissent, évoluent, quand malheureusement certains parents ne peuvent pas ou ont beaucoup de difficultés en tout cas à le faire.

Apprendre à un parent à s'occuper de son bébé, à lui expliquer comment "ça fonctionne", comment interagir avec lui, est quelque chose de vraiment chouette et valorisant pour le parent, car c'est comme cela que je les vois, comme des parents, avec des droits, mais aussi des devoirs et pas comme des personnes qui ont commis tel ou tel acte envers leur enfant. Cela peut paraître choquant de dire cela, mais c'est ce que je pense. Evidement, les histoires, les faits qui ont conduit les enfants à être placés ne sont en aucun cas occultés, au contraire, c'est parlé, avec les enfants et les parents. C'est d'ailleurs une grande partie de mon travail. Je reste dans le cadre de la protection de l'enfance.

Pendant les rencontres, le jeu est le plus grand médiateur de la relation. Ils jouent ensemble et souvent moi aussi. Je suis d'ailleurs souvent l'arbitre, ça parait logique, je fais tiers!!
Nous accueillons des enfants de 0 à 16 où 18 ans. Donc les jeux sont en fonctions de l'âge.
La peinture aussi est un bon médiateur, les parents faisant un dessin pour l'enfant, celui ci pour son parent ou ils font un dessin ensemble, ensuite ils peuvent l'accrocher dans la salle de rencontre...

Voilà, pour mon expérience sur la parentalité qui est un peu atypique au vu du lieu où j'exerce ma profession.

Merci pour le site qui est vraiment chouette. smile

#4 dimanche 23 avril 2006 20:46

freia
Modératrice
Lieu: Colomiers
Date d'inscription: vendredi 27 janvier 2006
Messages: 3302
Site web

Re: Accompagnement des parents

Bonsoir et bienvenue sur le forum, wink

Séverine a écrit:

C'est comme cela que je les vois, comme des parents, avec des droits, mais aussi des devoirs et pas comme des personnes qui ont commis tel ou tel acte envers leur enfant. Cela peut paraître choquant de dire cela, mais c'est ce que je pense.

Et bien, je suis tout à fait d'accord avec toi.
En tant qu'EJE, quelque soit la structure au sein de laquelle nous travaillons, nos rôles sont d'accompagner les enfants tout autant que les parents, c'est d'ailleurs pour cette raison que nous sommes considérés comme des travailleurs sociaux et non plus comme des Jardinières d'enfants.
D'ailleurs, il est fondamental de considérer les personnes, là où elles en sont, avec leur propre histoire et de les accompagner le temps du bout de chemin qu'on va faire ensemble. Certes, certaines situations familiales peuvent dérouter et c'est là où se travaille l'implication distanciée, afin de ne pas se perdre dans les méandres de l'affectif et de prendre partie pour l'un ou pour l'autre. Nous ne sommes pas là pour juger l'Autre, car ce serait se placer en tant que personne qui sait ce qui est le mieux, dans la toute-puissance. Nous ne connaissons bien souvent que peu de choses du vécu des parents et l'histoire de chacun peut se répéter, dans un sens comme dans l'autre.
A ce propos, Philippe Gaberan a écrit ceci: "L?enfant maltraité n?est pas totalement dans son comportement déviant, et pourtant son comportement déviant fait bien partie de son être. Et à trop vouloir redresser les déviances ou corriger les différences, on finit par nier les individus dans leur histoire et dans leur existence".
Un jour une de mes collègues me dit "Il n'a aucune autorité sur sa fille". Certes ce Papa éprouvait quelques difficultés mais j'ai émis l'hypothèse suivante "Peut-être a t-il reçu une éducation trop rigide?" Nous ne connaissons pas sa vie, il nous offre simplement à voir des bribes lors des accueils. A nous de l'accompagner pour qu'il se sente serein en repartant avec sa fille et de lui permettre de s'engager dans une dynamique de questionnements, en resituant notre discours en lien avec le projet éducatif et le développement de l'enfant.
A très bientôt smile


Venez partager vos écrits, pour le plus grand plaisir des étudiants et des professionnels.
Vous pouvez nous les transmettre via le site  voir: Comment rédiger une brève?
ou directement à l'adresse suivante : docs@passerelles-eje.info

Hors ligne

#5 dimanche 23 avril 2006 21:02

Sérevine
Invité

Re: Accompagnement des parents

merci d'avoir compris ce que je voulais exprimer.
wink
Tu cites Philipe Gaberan,

Je ne le connais pas, peux tu m'en dire plus à son propos?

#6 dimanche 23 avril 2006 22:10

freia
Modératrice
Lieu: Colomiers
Date d'inscription: vendredi 27 janvier 2006
Messages: 3302
Site web

Re: Accompagnement des parents

Bonsoir,
Séverine, j'ai découvert Phillipe Gaberan, pas plus tard qu'hier soir. big_smile
Je fais allusion à lui dans la discussion Différences entre EJE et ES, où je fais un lien vers une conférence qu'il a animée recemment à Toulouse.
P. Gabera est docteur en Sciences de l'éducation, formateur, chercheur en travail social et auteur de plusieurs ouvrages.
Je t'invite à visiter son site Philippe Gaberan, que j'ai référencé dans l'annuaire, où tu découvriras sa biographie, son parcours, ses ouvrages, des conférences, le forum...
J'ai été tout de suite séduite par sa générosité, son sens de l'analyse tout en restant accessible à ceux qui postent sur le forum. Il m'a l'air empreint d'une rare humanité.
Bonne visite et à très bientôt smile


Venez partager vos écrits, pour le plus grand plaisir des étudiants et des professionnels.
Vous pouvez nous les transmettre via le site  voir: Comment rédiger une brève?
ou directement à l'adresse suivante : docs@passerelles-eje.info

Hors ligne

#7 jeudi 31 août 2006 16:23

amana
Invité

Re: Accompagnement des parents

Bonjour,

Je viens de lire vos messages qui me paraissent très intéressants.
Je suis actuellement en formation d'EJE et je rédige un mémoire sur le "non".
En gros, dans quelle mesure c'est constructif pour l'enfant de lui dire "non".
Et j'aurai quelques petites questions à vous poser :
J'aimerai axé ma dernière partie sur le rôle de l'EJE avec tout ce que cela implique dans
le soutien à la parentalité en terme d'éducation. Donc comment les aider dans leur rôle
éducatif ? En quoi le soutien à la parentalité consiste concrètement ? ...

J'aurai par ailleurs souhaité que Freia me fasse part de sa conférence sur le soutien à la parentalité auquelle elle a assisté.

Merci beaucoup pour toutes les réponses que vous voudrez bien m'apporter
je les attends avec impatience !

#8 jeudi 31 août 2006 17:18

Bel
Ancien Moderateur
Award: auteur1
Lieu: Strasbourg
Date d'inscription: dimanche 30 avril 2006
Messages: 2559

Re: Accompagnement des parents

Bonjour Amana et bienvenue sur le forum, smile

Je pense que Freia répondra avec plaisir à tes questions dès qu'elle sera rentrée de vacances (la veinarde!). Pour ma part, je peux te donner mon point de vue sur tes questionnements, d'autant plus que je suis à la fois en seconde année EJE, mais également maman de 2 petites filles de 5 et 7 ans.
Pour moi, le soutient à la parentalité, concrètement, c'est avant tout accueillir le parent, et donc son enfant, tel qu'il est, avec son histoire. Cela implique de ne pas entrer dans le jugement et donc de laisser de côté son image du parent idéal, même si certains comportements (par ex la propreté) nous semblent abérants. De là découle la nécessité d'une écoute active, afin de s'informer et comprendre l'histoire du parent et de l'enfant. Le parent qui se sent entendu et compris laissera plus volontier aller son enfant vers autrui.
Le "non" va dans le même sens: il ne s'agit en aucun cas de culpabiliser le parent qui n'arrive pas à dire non à son enfant, mais avant tout d'écouter les faits qui font que la situation est ainsi (enfant très désiré, divorce), puis progressivement permettre au parent de prendre conscience de l'importance du non, des bienfaits (concrêts) sur l'enfant, par exemple en étant en action devant le parent, mais toujours en évitant le "regarde, je te montre comment je fais car je sais mieux que toi!". Chaque parent doit trouver en lui la force et la manière dont il pourra dire non à son enfant, et çà, aucune professionnelle ne pourra lui dicter. La professionnelle pourra éventuellement servir de modèle pour montrer au parent que c'est possible de dire non, qu'il y a une manière de le faire et qu'en disant non, l'enfant renonce à certaines choses mais accède à d'autres.
De là découle inévitablement la question de la séparation, car dire non, refuser quelque chose à l'enfant, peut parfois être ressenti par le parent comme une angoisse, une peur que l'enfant ne l'aime plus. Parent et enfant doivent apprendre à renoncer à une relation trop fusionnelle et à une toute puissance, clés de la socialisation. Le professionnel peut faire prendre conscience au parent de faire la différence entre l'action et l'être: ce n'est pas parce qu'on dit non qu'on est méchant.
Voilà, en gros le soutien à la personnalité c'est écouter, sans se laisser submerger par ses propres visions des choses, c'est éviter de juger, montrer l'exemple pour aider la parent, petit à petit, à réussir lui aussi à imposer un non à l'enfant. C'est aussi, dans les cas extrêmes, savoir orienter, grâce au travail en réseau, le parent vers un professionnel compétent (pédopsychiatre, médiation familliale,...).
Voilà, j'espère avoir pu t'aider, si tu as des questions, n'hésite pas, je trouve ton sujet de mémoire hyper intérréssant!


Bel wink

"N'imitez rien ni personne. Un lion qui copie un lion devient un singe." Victor Hugo

Hors ligne

#9 jeudi 31 août 2006 18:29

Emilie
***
Date d'inscription: lundi 24 juillet 2006
Messages: 27

Re: Accompagnement des parents

coucou,

je trouve ton point de vue intéressant. j'ai une des parties de mon mémoire qui fait l'objet de cette question, ce qui fait donc écho à des points que j'ai pu développer....
je ne suis pas très douée à l'écrit... je remercie donc ceux qui le font , cela permet de mettre en avant les réflexions autour du travail de l'eje!!!!smile
merci!!!

Emilie. bon courage à ceux qui sont comme moi encore sur l'écriture du mémoire!

Hors ligne

#10 jeudi 31 août 2006 21:15

dory
Modératrice
Date d'inscription: lundi 17 juillet 2006
Messages: 422
Site web

Re: Accompagnement des parents

Bonsoir,

Merci à tous pour ses interventions très intéressantes qui me font dire que les reflexions autour du soutien à la parentalité sont désormais au coeur de nos pratiques professionnelles.
Pour ma part, je travaille en multi-accueil et en LAPE, je suis donc en constante réflexion sur ce sujet...

Comme l'on dit plusieurs intervenantes, il est pour moi essentiel de prendre en compte l'histoire de l'enfant et de sa famille dès son arrivée en structure ou en LAPE. Cette histoire, il faut l'accueillir sans la juger, sans vouloir la modeler à sa manière.
Il est également important d'être dans une écoute pointue des demandes de l'autre, de faire attention à chaque parole que l'on prononce pour que les parents se sentent reconnus en tant que tel.
Il est parfois tentant de vouloir conseiller ou répondre selon son point de vue à un parent mais pour moi il est important de rester à sa juste place, c'est à dire de laisser le parent trouver ses propres solutions et le laisser ainsi prendre confiance en ses capacités de parent. Je préfère donc le questionner, observer ses réactions et voir comment je peux ajuster mon discours pour l'accompagner au mieux.

Les problématiques en multi-accueil ne sont pas les même qu'en LAPE:
En multi-accueil, l'accueil est plus court, les parents ont souvent peu de temps et ne sont moins disponibles. Il est donc important de faire un accueil plus concis mais de qualité pour que le parent parte au travail (accueil du matin) ou rentre chez lui avec son enfant (accueil du soir) le coeur léger.
L'inquiètude des parents dans ce cadre là est plutôt de savoir que son enfant se sent bien à la crêche. Il a besoin de faire confiance aux professionnelles c'est pourquoi nous avons mis en place le système de référent.
En LAPE, le parent est présent avec sont enfant, il est là pour rencontrer d'autres personnes, d'autres manières de faire avec son enfant. Il est demandeur et c'est pourquoi il est essentiel de répondre à ses demandes tout en mettant un cadre car il est facile de dériver vers la thérapie de groupe. Il est donc important de prendre en compte cet aspect en amenant un élément médiateur dans la relation par exemple le jeu, l'atelier.
Dans ce lieu, nous ne donnons pas de conseilles au parent, nous les écoutons et les soutenons dans leurs prises de décisions. Nous nuançons les propos des uns et des autres car les parents entre eux peuvent parfois être très durs. Nous les accompagnons un tout petit bout de chemin dans leur vie de parent.

Dory


"Tu dois devenir l'homme que tu es. Fais ce que toi seul peux faire. Deviens sans cesse celui que tu es, sois le maître et le sculpteur de toi-même" Friedrich Nietzsche

Hors ligne

#11 vendredi 01 septembre 2006 18:46

amana
Invité

Re: Accompagnement des parents

Merci pour ta réponse bel et surtout ta rapidité
si d'autres questions me viennent à l'esprit,
je n'hésiterai pas

A bientôt

#12 vendredi 01 septembre 2006 19:15

Bel
Ancien Moderateur
Award: auteur1
Lieu: Strasbourg
Date d'inscription: dimanche 30 avril 2006
Messages: 2559

Re: Accompagnement des parents

De rien Amana, wink
à bientôt,


Bel wink

"N'imitez rien ni personne. Un lion qui copie un lion devient un singe." Victor Hugo

Hors ligne

#13 samedi 02 septembre 2006 20:04

mercredhi
Ancien Moderateur
Award: auteur1
Date d'inscription: dimanche 06 août 2006
Messages: 1898

Re: Accompagnement des parents

Bonsoir !


Les positionnements d'accompagnement du parent sont diverses et variés. Quelle a été ton attitude à toi ? Qu'as-tu voulu défendre dans ces moments ?

Pour avoir fait mon stage à responsabilité en halte garderie et en LAPE, je me reconnais assez dans ce que dit dory. Et c'est une bonne partie de mon mémoire, que je n'ai malheureusement pas encore terminé...neutral

Donc je rajouterais : être vigilent à différencier les préoccupations des parents et celles des enfants... Parfois le parent projète son inquiétude propre sur son enfant. L'enfant, lui va bien ou du moins il est pas dans cette angoisse là. C'est important de renvoyer au parent grâce à ce phénoménal outil qu'est l'observation, ce qui appartient réellement à son enfant. Ca permet de dédramatiser les situations, quand ça s'avère pertinent... et surtout de témoigner à l'enfant qu'on a reconnu son point de vue.

Ensuite personnellement je préfère parler d'accompagnement du lien enfant-parent que de soutien à la parentalité... Trop vulgarisé, trop fourre-tout (et donc tout et n'importe quoi, à mon goût)...

A bientôt !


Il est plus facile de construire des murs que des ponts.

Hors ligne

#14 mercredi 06 septembre 2006 21:49

dory
Modératrice
Date d'inscription: lundi 17 juillet 2006
Messages: 422
Site web

Re: Accompagnement des parents

Salut à tous,

J'avais envie de partager avec vous un texte qui je trouve est plein d'humanité et retranscrit vraiment ma façon de voir les choses par rapport à l'accompagnement des parents.
Ce texte est tiré de la philosophie de l'accompagnement selon Marie Odile Bruneau qui est intervenu à une conférence sur la parentalité et le handicap à Paris.

"Entre deux compagnons la relation comporte une dimension d'égalité, de parité. Un rapport de compagnon à compagnon n'est pas hiérarchique, il n'y a pas de domination de l'un sur l'autre. Les deux sont dans une situation de réciprocité et d'échange entre pairs, de face à face, de visage à visage. Toutefois cette relation est asymétrique: il y a un accompagnant et un accompagné. Accompagner quelqu'un c'est faire un bout de route avec lui, marcher en sa compagnie vers là où il se dirige, à son rythme. Ce n'est pas décider pour lui, à sa place. C'est accepter de ne pas maîtriser le parcours, d'être parfois conduit là où on ne serrait pas allé... Bien accompagner suppose donc d'être capable d'évaluer avec la personne ses capacités, l'objectif qu'elle peut atteindre et qui lui corresponde le mieux et qui lui permettra de développer au mieux ses potentialités...
Une exigence du travail d'accompagenment est le travail sur soi-même afin de trouver la place juste et d'éviter au maximum les projections, les manipulations et autres exercices abusifs du pouvoir...
Enfin on pourrait souhaiter à tout accompagnant d'être doué D'HUMOUR pour traverser certaines situations difficiles. L'HUMOUR est ce qui aidera à reconnaître que accompagner c'est paradoxalement travailler à se rendre INUTILE, viser à sa propre disparition auprès de la personne car on pourrait dire que l'accompagnement réussi c'est par excellence celui dont on n'a plus besoin!"

Bonne lecture,
Dory


"Tu dois devenir l'homme que tu es. Fais ce que toi seul peux faire. Deviens sans cesse celui que tu es, sois le maître et le sculpteur de toi-même" Friedrich Nietzsche

Hors ligne

#15 jeudi 07 septembre 2006 05:10

Bel
Ancien Moderateur
Award: auteur1
Lieu: Strasbourg
Date d'inscription: dimanche 30 avril 2006
Messages: 2559

Re: Accompagnement des parents

Bonjour Dory,

Je trouve ton texte très juste, car pour moi aussi l'aboutissement de l'accompagnement c'est la liberté, c'est pouvoir se passer de l'accompagnateur.
Merci pour ce beau texte smile


Bel wink

"N'imitez rien ni personne. Un lion qui copie un lion devient un singe." Victor Hugo

Hors ligne

#16 jeudi 07 septembre 2006 09:41

freia
Modératrice
Lieu: Colomiers
Date d'inscription: vendredi 27 janvier 2006
Messages: 3302
Site web

Re: Accompagnement des parents

bonjour à tous, smile

Dory a écrit:

Accompagner quelqu'un c'est faire un bout de route avec lui, marcher en sa compagnie vers là où il se dirige, à son rythme. Ce n'est pas décider pour lui, à sa place. C'est accepter de ne pas maîtriser le parcours, d'être parfois conduit là où on ne serrait pas allé... Bien accompagner suppose donc d'être capable d'évaluer avec la personne ses capacités, l'objectif qu'elle peut atteindre et qui lui corresponde le mieux et qui lui permettra de développer au mieux ses potentialités...

Et bien, comme le dis Bel, c'est un très beau texte, qui me parle beaucoup.
Et l'extrait que je cite, va de pair à mon sens aussi avec l'accompagnement des enfants.
Car qui ne fais pas confiance aux enfants ne peut susciter le désir de voler de ses propres ailes.

Mercredhi a écrit:

je préfère parler d'accompagnement du lien enfant-parent que de soutien à la parentalité...

Je différencie les deux: accompagner le lien parent-enfant et accompagner la parentalité sont pour moi intimement lié mais différents. Je m'explique: Accompagner la parentalité, c'est accompagner les parents dans leurs fonctions éducatives (rapport à l'autorité, à l'hygiène, aux soins, aux besoins primaires...) et accompagner le lien parent-enfant (attachement, échange, écoute...), découle de l'accompagnement à la parentalitéauto.

Je préfère aussi parler d'accompagnement à la parentalité que de soutien, (dans le multi-accuil où je travaille), d'autant plus que lorsque nous parlons de soutien, c'est qu'il y a une défaillance liée aux fonctions parentales.
Maintenant, notre travail au sein de certaines institutions, c'est du réel soutien, comme en AEMO wink.

Préciser à un parent que note rôle est d'accompagner et non de le soutenir, c'est lui faire confiance et faire confiance en ses capacités d'éducation, c'est amener des questionnements et des réponses que le parent trouvera seul.
Dire à un parent en dérive qu'on est là pour le soutenir peut lui remonter le moral, car il saura qu'il peut compter sur notre présence, tout en lui suggérant que l'objectif est ensuite de se faire suffisamment confiance pour assumer seuls ses fonctions parentales, sans tuteur, ni béquille. Selon le public accueilli, ce n'est malheureusement pas toujours le cas!

bonne journée smile


Venez partager vos écrits, pour le plus grand plaisir des étudiants et des professionnels.
Vous pouvez nous les transmettre via le site  voir: Comment rédiger une brève?
ou directement à l'adresse suivante : docs@passerelles-eje.info

Hors ligne

#17 jeudi 07 septembre 2006 10:02

M120
*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*
Award: auteurviking
Lieu: Les salles du gardon (30)
Date d'inscription: mercredi 09 août 2006
Messages: 1218
Site web

Re: Accompagnement des parents

ça me rappele un livre intitulé parentalité accompagné,parentalité volé qui traite de cet accompagnement. il est aux éditions spirale.
Sinon je me souviens aussi d'un proverbe qui dit donne du poisson à un homme il mangera un jour, apprends lui à pêcher il mangera toute sa vie. Bon exemple d'accompagnement non?
wink


Salut, bonjour, coucou, aurevoir, a plus (comme ça c'est fait on pourra rien me dire wink )

Hors ligne

#18 jeudi 07 septembre 2006 10:09

freia
Modératrice
Lieu: Colomiers
Date d'inscription: vendredi 27 janvier 2006
Messages: 3302
Site web

Re: Accompagnement des parents

Rebonjour, wink

M120 a écrit:

donne du poisson à un homme il mangera un jour, apprends lui à pêcher il mangera toute sa vie.

Oui, c'est un proverbe chinois, que j'aime beaucoup aussi.


Venez partager vos écrits, pour le plus grand plaisir des étudiants et des professionnels.
Vous pouvez nous les transmettre via le site  voir: Comment rédiger une brève?
ou directement à l'adresse suivante : docs@passerelles-eje.info

Hors ligne

#19 jeudi 07 septembre 2006 10:14

M120
*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*
Award: auteurviking
Lieu: Les salles du gardon (30)
Date d'inscription: mercredi 09 août 2006
Messages: 1218
Site web

Re: Accompagnement des parents

je savais que tu étais une personne de goût n'est ce pas zeia?  wink


Salut, bonjour, coucou, aurevoir, a plus (comme ça c'est fait on pourra rien me dire wink )

Hors ligne

#20 jeudi 07 septembre 2006 10:30

freia
Modératrice
Lieu: Colomiers
Date d'inscription: vendredi 27 janvier 2006
Messages: 3302
Site web

Re: Accompagnement des parents

reBonjour, tongue
Le fais-tu exprès M120 roll siffle
Moi, la tahitienne ardéchoise c'est FREIA
J'arrête là pour le HS, sinon, ça va prendre des proportions lol
Désolée Dory, je remettais juste quelques points sur les i...

A bientôt pour continuer cette discussion sur l'accompagnement des parents des plus intéressantes.


Venez partager vos écrits, pour le plus grand plaisir des étudiants et des professionnels.
Vous pouvez nous les transmettre via le site  voir: Comment rédiger une brève?
ou directement à l'adresse suivante : docs@passerelles-eje.info

Hors ligne

#21 jeudi 07 septembre 2006 11:27

M120
*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*
Award: auteurviking
Lieu: Les salles du gardon (30)
Date d'inscription: mercredi 09 août 2006
Messages: 1218
Site web

Re: Accompagnement des parents

alors juste pour te dire que je me suis pas tropmpé mais l'idée était que tu avais bon gout puisque tu l'avais choisit lui (zeia donc)... donc c'est à lui que je m'adresse pour lui dire que tu est une personne de gout. Non mais des fois je suis blond (véridique) mais y a des limites happy
Pardon pour le hs mais je veux pas passer pour plus nul que je ne suis wink


Salut, bonjour, coucou, aurevoir, a plus (comme ça c'est fait on pourra rien me dire wink )

Hors ligne

#22 lundi 30 octobre 2006 00:19

freia
Modératrice
Lieu: Colomiers
Date d'inscription: vendredi 27 janvier 2006
Messages: 3302
Site web

Re: Accompagnement des parents

Bonsoir à tous, smile
Nous venons de mettre en ligne le bilan de ma formation sur le soutien à la parentalité, via l'analyse transactionnelle.

Nous étions 9 à suivre cette formation: des puéricultrices responsables de structures, une puéricultrice sur le terrain, une EJE responsable, des EJE sur le terrain et une ES qui travaille pour l'ASE.

Nous avons parlé, échangé sur nos pratiques, nos questionnements, nos difficultés.
Nous avons fait des exercices très drôles: le parent idéal vu à travers un enfant de 4 ans, un adolescent, vu par lla famille et par les travailleurs sociaux.
Nous avons réhabilité les parents de contes de fées, vous avez, ceux qui abandonnent leurs enfants dans la forêt, parce qu'ils n'ont plus rien à manger, lol et nous avons écrit un plaidoyer pour ces parents là, avec une de mes collègues de formation.

Du coup, j'ai racheté quelques contes des frères Grimm et de C. Perrault, magnifiquement illustrés, que je ne lis plus vraiment de la même façon:
- Hansel et Gretel
- Blanche neige
- La belle au bois dormant
- Le petit Poucet

Une formation très riche, sur 4 jours, qui m'a ouvert les yeux, qui m'a conforté dans ma pratique, qui m'a fait découvrir cet outil fabuleux qu'est l'Analyse Transactionnelle afin d'aller encore plus loin dans l'accompagnement des parents, et plus loin dans ce que j'entrevois de mon métier.

A très bientôt pour continuer cette discussion. happy


Venez partager vos écrits, pour le plus grand plaisir des étudiants et des professionnels.
Vous pouvez nous les transmettre via le site  voir: Comment rédiger une brève?
ou directement à l'adresse suivante : docs@passerelles-eje.info

Hors ligne

#23 lundi 30 octobre 2006 11:05

MiMolette
***********
Date d'inscription: vendredi 29 septembre 2006
Messages: 143

Re: Accompagnement des parents

Coucou,

J'ai fait mon stage long en CHRS (centre d'hebergement et de réinsertion sociale) auprès de familles, de mères et enfants et de mères avec enfant placés (avec visites ponctuelles), en grande difficultés sociales et personnelles. Mon mémoire s'intitulait "Problématiques des parents, besoins de l'enfant: accompagner la relation en CHRS".

D'ailleurs je vous conseille en passant le petit, mais EXCELLENT bouquin "être parent en situation de grande précarité" (ouvrage collectif - éd. Eres)

Les réflexions que j'ai pu approfondir avec ce travail m'ont beaucoup aidées pour mon poste actuel en CAMSP, même si l'accompagnement des parents y est d'un autre ordre.
Actuellement j'accompagne surtout les difficultés d'adaptation des parents aux besoins de leur enfant - car difficultés d'identifier ces besoins, car problèmes personnels emmelés dans une difficulté à accepter le handicap de leur enfant. Je suis souvent présente dans cette première période d'acceptation d'un diagnostic, ou pire encore dans l'attente de réponses lorsque le handicap est + complexe. Accompagner aussi l'integration de l'enfant en crèche ou milieu scolaire, c'est aussi accompagner le parent dans cette demarche de confrontation au regard et au jugement de professionnels et parents, et quelquepart, ce qui se joue à nouveau ici, c'est l'annonce et la digestion d'un diagnostic, d'un état de fait.

Je réfléchis beaucoup au termes de SOUTIEN, ACCOMPAGNEMENT, GUIDANCE... qu'on associe au mot "parents".
Mais là je dois me préparer donc pas le temps de développer. J'espère pouvoir continuer cette conversation + tard !


Bizettes tout le monde happy Bon début de semaine
Mi


" Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait... " (Mark Twain)

" Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas, mais parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles... " (Sénèque)

Hors ligne

#24 samedi 12 avril 2008 19:57

Libeï
**********
Date d'inscription: samedi 01 mars 2008
Messages: 93

Re: Accompagnement des parents

bonjour,

j'ai choisi cette discussion pour mon questionnement car il rejoint l'accueil des parents.
je vous expose la situation :
alors que je discutais avec une maman en fin de journée qui venait récupérer son enfant qui dormait profondément, je lui propose de l'accompagner à la chambre. je préviens alors ma collègue en lui disant "j'accompagne la maman de J au dortoir", et la maman de répliquer (de façon tout à fait sympathique et souriante) "alors je ne suis que la maman de ?" "nous n'avons qu'une existence à travers l'enfant desmile
surprenant, surprenante...
je précise que j'ai une relation professionnelle depuis peu avec cette maman (une semaine, et pas pour très longtems), basée sur un échange très positif concernant son enfant (et oui.. son enfant, mais elles connaît les autres pro depuis un peu plus longtemps), et la relation de confiance demande d'abord du temps et de la discrétion. elle s'est cependant rapidement confiée sur divers points de sa situation personnelle.
je la rassure en lui expliquant que les parents, que Elle et le papa sont les personnes les plus importantes pour l'enfant selon nous (je me suis permise d'intégrer l'équipe dans mes propos), que nous sommes là pour prendre le relai, etc.. désolée je ne me souviens pas des termes exactes de la discussion.
elle me répond "je m'appelle M, parce que je sais ce que vous faites, mais rappelez-moi votre prénom..."
"enchantée M" répondit-je...
et puis le papa est arrivé, elle avait réveillé son enfant, nous étions ensemble à continuer la discussion, il a lui-même continué en me donnant son prénom.
ils étaient assez pressés et après avoir échangé sur la journée de J ils sont partis.
j'ai compris que ces parents souhaitent que je les appelle par leur prénom.
ou du moins que je le connaisse.

mais qu'en faire exactement ?
à l'accueil du matin par exemple : "bonjour M, ou bonjour L" ?
n'y a t-il pas un risque à les appeler par leur prénom dans la relation professionnelle, alors que quelque part, ils ont raison, leur prénom fait partie de leur identité en tant que homme et femme, et pas seulement en tant que parent.
et vis-à-vis des autres parents ?
créer un support qui pourrait rappeler les prénoms des parents autour des photos des enfants ?
ou peut-être que la maman a voulu me dire autre chose ?

(je précise qu'il s'agit d'un multiaccueil, en crèche parental la problématique serait différente.)

merci pour vos éclaircissements
libeï

Hors ligne

#25 dimanche 13 avril 2008 21:05

Libeï
**********
Date d'inscription: samedi 01 mars 2008
Messages: 93

Re: Accompagnement des parents

bonjour

MO merci pour ces quelques infos, je reste cependant sur mon questionnement mais j'y ai réfléchi depuis.
nous rencontrons ces hommes et femmes en tant que parents de l'enfant qu'ils nous confient, et ton dernier exemple illustre la limite de notre intervention d'EJE.
mais tout de même, la relation avec les parents est pour moi des plus importantes, et je crois que peut-être cette maman a voulu m'exprimer une certaine forme de confiance finalement parce que donner son prénom c'est quelque part s'ouvrir à l'autre et établir une relation un peu plus chaleureuse.
je crois que j'ai besoin de trouver un équilibre entre cette juste distance qu'il faut apparemment avec les parents, les enfants et les pro, mais aussi cette relation entre humains tout simplement.
cependant, pour moi le vouvoiement reste la bonne distance avec les parents, par respect  et parce que nous sommes dans une relation de co-éducation professionnelle, c'est à dire non familiale.
happy  j'viens de me demander si le lieu d'accueil pouvait être une grande famille ?... non, le politiquement correcte ne le permet pas, et puis ça reste un travail, mais un travail de tissage de liens.
quand un parent arrive avec son enfant je dis 2 fois "bonjour" :
bonjour ou bonjour madame/monsieur pour le parent
et bonjour J pour l'enfant.
ou pourquoi pas dire "bonjour madame + le nom de famille" ?
donc, de toute façon ça reste une observation à partager avec l'équipe.
d'un point de vue perso, ça ne me dérangerai pas de l'appeler par son prénom, mais peut-être ai-je besoin de consolider ma position professionnelle pour ne pas me mélanger les fils   smile


et vous ? comment accueillez-vous les parents ? et comment valorisez-vous la place des parents ?

libeï

Dernière modification par Libeï (dimanche 13 avril 2008 21:54)

Hors ligne

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB


| Lettre d'information | Plan du site | les Membres | les auteurs | Nous recommander |